Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Comme «beaucoup de Français», Didier Maïsto compte se mettre «hors la loi» et ne pas se reconfiner

© Sputnik . Dominique Butin / Aller dans la banque de photosMesures restrictives à Paris
Mesures restrictives à Paris - Sputnik France
S'abonner
Face à un possible reconfinement, l'ex-patron de Sud Radio Didier Maïsto ne prévoit pas d'obéir. Le journaliste n'envisage pas de rester enfermé, stratégie adoptée selon lui par «beaucoup de Français» qui préféreront poursuivre leur vie normalement.

Évoquant la perspective d'un nouveau confinement, l'ancien patron de Sud Radio Didier Maïsto a annoncé ne pas avoir envie de se ranger dans le camp de ceux qui respectent pleinement les mesures restrictives des autorités.

«Quoiqu'il arrive, je ne me reconfinerai pas. Je me mettrai hors la loi. Je l'assumerai. Je ferai ma vie», a-t-il déclaré dans Morandini Live sur CNews et Non Stop People.

Selon lui, «il y a beaucoup de Français» qui comptent suivre la même approche, tout «en étant des gens responsables, en respectant les gestes barrières, en mettant les masques, en faisant tout bien», mais «en refusant d'être enfermés».

Invitant à réfléchir de façon pragmatique, le journaliste pointe le fait que se confiner en famille n'était pas toujours une décision salutaire, alors que peu de contaminations ou aucune ont été signalées dans les entreprises, dans les théâtres et cinémas.

«Premièrement, personne n'a montré l'efficacité des couvre-feux, le fait de les avancer... Deuxièmement, on l'a vu à l'automne, le froid arrivant, les gens se sont reconfinés dans des cercles familiaux et ça a été des clusters. Je suis pragmatique. Je regarde essentiellement les choses sans a priori», a-t-il précisé.

Couvre-feu étendu

Le gouvernement a avancé dimanche 10 janvier le couvre-feu à 18 heures dans huit nouveaux départements. Pour un collectif de plusieurs médecins dont Patrick Berche, membre de l’Académie de médecine et ancien directeur général de l’Institut Pasteur à Lille, un «confinement strict et précoce» est nécessaire.

Un reconfinement n'est pourtant pas prévu «à ce stade», selon le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. D’après Jean Castex, il ne faut pas «exclure un troisième confinement en dernier recours», informe BFM TV.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала