Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le «Monsieur Covid» américain dit être soulagé de ne plus avoir à «contredire» Donald Trump

S'abonner
Anthony Fauci, immunologue américain réputé et directeur de l'Institut national des maladies infectieuses, a dit être soulagé de ne plus avoir à contredire Donald Trump. Il a également indiqué que les infections à coronavirus pourraient être en train d'atteindre un plateau aux États-Unis.

L'immunologue américain Anthony Fauci, conseiller de la présidence des États-Unis sur la pandémie, s’est prononcé sur la situation épidémiologique dans le pays lors d’un point presse jeudi, au lendemain de l'investiture de Joe Biden.

«Je n'ai pris aucun plaisir à contredire le Président»

Le directeur de l'Institut national des maladies infectieuses a commenté le départ de Donald Trump de la Maison-Blanche. Il a dit qu’il était soulagé de ne plus avoir à le contredire.

«Je n'ai pris aucun plaisir à contredire le Président. Et on n'avait pas vraiment l'impression que l'on pouvait s'exprimer sans faire face à des répercussions», a-t-il dit. Et d’ajouter: «L'idée de pouvoir venir ici, parler de ce que l'on connaît, des preuves, de la science, est un sentiment libérateur».

M.Fauci a également indiqué qu’il avait «toujours tout dit» et ceci lui avait «parfois créé des problèmes». «Certains propos me mettaient mal à l'aise parce qu'ils n'étaient pas fondés sur la science», a poursuivi l’expert âgé de 80 ans.

Un plateau aux États-Unis

M.Fauci a indiqué que les infections à coronavirus pourraient être sur le point d'atteindre un plateau aux États-Unis. Selon lui, bien que la variante sud-africaine soit préoccupante, elle ne semble pas être présente dans le pays.

Le spécialiste a également déclaré qu'il s'attendait à ce que les vaccins actuels soient efficaces contre les mutations du Covid-19 qui ont été récemment découvertes.

«Pour le moment, d'après les rapports que nous avons, il semble que les vaccins seront toujours efficaces contre elles [mutations, ndlr]», a-t-il souligné.

Situation épidémiologique

Les États-Unis restent le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 406.162 décès pour 24.438.935 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns-Hopkins publié le 21 janvier.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала