Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des policiers visés avec des projectiles lors d’une interpellation près de Paris

© Sputnik . Oxana BobrovitchVoitures de police
Voitures de police - Sputnik France
S'abonner
Une trentaine d’individus ont pris à partie des policiers qui interpellaient l’auteur présumé d’une agression dans l’Essonne. L’un des fonctionnaires a été blessé.

Alors qu’un homme et une femme prodiguaient les premiers soins à un adolescent gisant inconscient après une agression à Brunoy, dans l’Essonne, ils ont été approchés par plusieurs jeunes qui ont accusé l’homme d’être l’agresseur de leur ami. Ils l’ont frappé et lui ont volé son portable, relate Actu17.

Rapidement arrivés sur les lieux, les sapeurs-pompiers ont pris en charge l’adolescent qui souffrait d’un léger traumatisme crânien. Il avait également reçu des coups de couteau, mais ceux-ci n’avaient pas traversé ses vêtements.

L’homme a refusé d’aller à l’hôpital.

Un poing, image d'illustration  - Sputnik France
Il refuse de donner une cigarette et se réveille à l’hôpital, dépouillé
Quelques heures plus tard, les forces de l’ordre ont retrouvé l’auteur présumé de l’agression contre l’adolescent, un individu connu des services de police, notamment pour trafic de stupéfiants, poursuit le média. Il a été interpellé, mais l’opération s’est compliquée du fait d’une agression. Une trentaine d’individus hostiles ont jeté des projectiles contre les policiers qui ont dû faire usage de lacrymogènes et d’un lanceur de balles de défense (LBD) à quatre reprises. Loin de se calmer, les assaillants ont allumé des feux de poubelles.

Un policier a été transporté à l’hôpital après avoir été blessé par un projectile au niveau d’un genou. Une opération de sécurisation a été mise en place et le calme a été rétabli.

Une enquête a été ouverte.

Les agressions se multiplient

Les attaques contre les forces de l’ordre sont devenues monnaie courante ces derniers temps.
Ainsi, des policiers ont été visés le 22 janvier par des tirs de mortiers d’artifice dans le Tarn après l’attaque d’une patrouille par une cinquantaine d’individus.

Les forces de l’ordre ont été attaquées le 9 janvier dans la banlieue de Bordeaux par des voyous qui les ont ciblées avec des projectiles et des mortiers d’artifice.

En outre, un policier a été sérieusement blessé en Seine-et-Marne durant la nuit du jour de l’An par un jeune homme qui ne respectait par le couvre-feu et qui tentait de fuir.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала