Il ouvre illégalement son restaurant et se retrouve en garde à vue à Nice

Le restaurateur niçois qui avait ouvert son établissement mercredi 27 janvier à midi, malgré les mesures anti-Covid, a été placé en garde à vue en raison de l’emploi d’une personne étrangère sans papiers, a indiqué la préfecture des Alpes-Maritimes.

Le restaurateur qui avait décidé le 27 janvier d'ouvrir exceptionnellement son établissement, le Poppies, situé en plein centre de Nice, a été placé en garde à vue plus tard dans la journée… mais pas pour avoir bravé les consignes sanitaires.

«Le restaurateur qui a ouvert son établissement à midi à Nice est ce soir en garde à vue. Son cuisinier, un étranger en situation irrégulière y travaillant, a été lui placé en détention», indique la préfecture des Alpes-Maritimes. «Les personnes identifiées qui ont pris part à ce rassemblement interdit ont été ou seront toutes verbalisées.»

Entre midi et deux, une centaine de personnes avaient été servies.

Motif de la garde à vue

Le cuisinier en question est devenu le motif de la garde à vue, a appris France Bleu Azur auprès du parquet de Nice.

«Il faut qu'il y ait quelqu'un qui donne l'élan à tout le monde, et si ça doit être moi qui doit prendre les risques, je les assume», a justifié quant à lui le restaurateur alors que la terrasse était occupée par plusieurs clients.

«Je souhaite simplement qu'on reprenne le cours de notre vie», a-t-il déclaré à France Bleu Azur. «Cela fait des mois que nos clients nous demandent de rouvrir. Je fais ça pour mes employés, pour ma famille, pour mes enfants et pour toute la jeunesse.»

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала