Sanctions «hypocrites» de l'Occident contre la Syrie: témoignage d’un médecin d’Alep

Les sanctions des États-Unis et de l’Europe contre la Syrie se trompent-elles de cible? Analyse exclusive du Dr Nabil Antaki, directeur d’un hôpital à Alep, au micro de Rachel Marsden.

Les sanctions occidentales contre le pouvoir syrien ne font souffrir que le peuple et plus encore en pleine pandémie de Covid-19.

Elles paralysent l’action humanitaire, explique dans un témoignage exclusif le Dr Nabil Antaki, directeur d’un hôpital à Alep:

«Le peuple syrien a beaucoup souffert les dix dernières années. Ce qui nous empêche de vivre dans la dignité, c’est les sanctions imposées par les pays européens et par les États-Unis […] Elles ne font qu’aggraver les tourments endurés par les Syriens, sans mettre un terme au conflit ni favoriser la négociation d’une solution politique.»
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала