Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les auteurs des cyberattaques contre Ouest-France, Ubisoft et Gefco interpellés en Ukraine

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosCyberattaque
Cyberattaque - Sputnik France, 1920, 13.02.2021
S'abonner
Une opération conjointe des polices ukrainienne et française a permis de mettre la main sur des hackeurs en Ukraine, informe France Inter. Ils sont soupçonnés d’être à l’origine de plusieurs cyberattaques en France depuis septembre 2020.

Depuis mardi 9 février, plusieurs individus soupçonnés d’être en rapport avec le cyber-groupe criminel Egregor ont été interpellés en Ukraine, révèle France Inter. Des agents de l’Office central de lutte contre la cybercriminalité ont été en mesure de les localiser. Accompagnés de leurs collègues ukrainiens, ils ont procédé à l’arrestation de plusieurs d’entre eux.

Selon le média, ces pirates sont les auteurs d’attaques survenues depuis septembre 2020 contre le quotidien Ouest-France, l’entreprise de jeux vidéo Ubisoft ainsi que le transporteur Gefco.

Cyberattaque - Sputnik France, 1920, 20.12.2020
La Maison-Blanche renonce à la dernière minute à publier une déclaration accusant la Russie de cyberattaque

Ces attaques ont été revendiquées par Egregor et ont fait plusieurs centaines de victimes, affirme France Inter. Les nombreuses plaintes ont mené à l’ouverture d’une enquête par le tribunal de grande instance de Paris, tandis que les signalements ont été transmis à Interpol.

Rançongiciel

Leur méthode consistait à utiliser un «ransomware», un logiciel malveillant qui «prend en otage» les systèmes informatiques d’une entreprise. Il diffuse ensuite un message demandant une rançon en échange de leur récupération. Les victimes ont généralement trois jours pour envoyer la somme demandée.

Toujours selon la radio, les attaques par rançongiciel se multiplient depuis la crise du coronavirus avec une croissance de 255% en 2020. La dernière en date visait l’hôpital de Dax (Landes), en début de cette semaine, lequel a vu son système informatique paralysé. Le parquet de Paris a ouvert une enquête.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала