Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des diplomates russes quittent la Corée du Nord à bord d'un chariot ferroviaire - vidéo

© Sputnik . le service de presse du ministère russe des Affaires étrangèresdes diplomates russes quittent la Corée du Nord en poussant un chariot ferroviaire
des diplomates russes quittent la Corée du Nord en poussant un chariot ferroviaire - Sputnik France, 1920, 26.02.2021
S'abonner
En l'absence de transports transfrontaliers depuis l'adoption des restrictions liées au Covid-19, des diplomates russes ont été forcés de quitter le territoire de la Corée du Nord avec un chariot ferroviaire poussé devant eux.

Le ministère russe des Affaires étrangères a publié ce 26 février sur son compte Telegram une vidéo dans laquelle huit diplomates russes et leur famille quittent la Corée du Nord à bord d'un chariot ferroviaire.

Les images montrent les employés poussant un chariot chargé de valises et de passagers sur un pont situé à la frontière entre les deux pays.

Un trajet de plus d'un kilomètre

Selon le ministère, le voyage était «long et difficile» car il fallait faire avancer le chariot sur plus d'un kilomètre. La plus jeune des passagers n'avait que trois ans.

«Au début 32 heures en train, puis encore deux heures en bus jusqu'à la frontière et, enfin, la partie la plus importante du trajet a été de marcher à pied jusqu'en Russie. Pour cela, il faut un chariot, le mettre sur les rails, y installer les affaires, faire asseoir les enfants et y aller», a révélé le ministère.

Arrivés sur le sol russe, les diplomates ont été conduits par leurs collègues du ministère en autobus jusqu'à l'aéroport de Vladivostok. Le 26 février ils ont atterri à Moscou.

Le Kremlin s’exprime

Commentant cette vidéo, le porte-parole du Kremlin a appuyé le caractère difficile du travail des diplomates.

«Le service diplomatique est très épineux, très difficile. Il a l'air si beau, élégant. En fait, c'est un service très difficile, dur et stressant. Des moments pareils arrivent», a déclaré Dmitri Peskov.

Restrictions épidémiologiques

En janvier 2020, la Corée du Nord a fermé ses frontières pour se protéger du coronavirus. Les trains transfrontaliers ainsi que les vols à destination ou en provenance de ce pays ont été suspendus.

Le travail des diplomates et des travailleurs humanitaires a été sérieusement compliqué. Plusieurs ambassades occidentales ont ainsi retiré tout leur personnel.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала