Le «nous sommes en guerre» d’Emmanuel Macron «a touché très vite à ses limites»

Quel bilan pour la communication d’Emmanuel Macron et le gouvernement français lors de la crise sanitaire du Covid-19? Décryptage d’Arnaud Benedetti, rédacteur en chef de «Revue politique et parlementaire», au micro de Rachel Marsden.

Emmanuel Macron avait-il raison d’employer la phrase «Nous sommes en guerre» face à la pandémie du Covid-19?

Arnaud Benedetti, rédacteur en chef de Revue politique et parlementaire, revient sur les travers la communication de l’exécutif français face à la crise pour Le Désordre mondial:

«Cette métaphore guerrière a touché très vite à ses limites parce que d’abord, nous n’étions pas en guerre, un virus n’est pas une armée d’occupation. Et également parce que la mobilisation s’est faite avec tellement de dysfonctionnements que l’on n’a pas eu l’impression que l’appareil d’État était en train de faire la guerre à la pandémie. Il a ensuite une communication erratique qui n’a pas rassuré.»
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала