Johnson & Johnson «retarde le déploiement» de son vaccin en Europe après la «pause» aux États-Unis

© AP Photo / Mark LennihanUne dose du vaccin J&J (image d'illustration)
Une dose du vaccin J&J (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 13.04.2021
La compagnie Johnson & Johnson «retarde le déploiement» de son vaccin en Europe. Plus tôt dans la journée, les autorités sanitaires américaines ont recommandé une «pause» dans l’utilisation de ce vaccin contre le Covid-19 après que six cas de thrombose ont été recensés chez des femmes qui avaient été vaccinées quelques jours auparavant.

À peine le groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson a-t-il commencé à livrer les doses commandées par l'Union européenne, qu’il a «pris la décision de retarder le déploiement» de son vaccin unidose contre le Covid-19 en Europe.

Comme il l'est indiqué dans un communiqué de presse, cette annonce de la compagnie intervient sur fond de décision des autorités sanitaires américaines qui avaient recommandé de mettre en «pause» l’utilisation de son vaccin aux États-Unis, après que six cas de thrombose ont été recensés chez des femmes qui avaient été vaccinées quelques jours auparavant.

«Nous sommes en train d'étudier ces cas avec les autorités européennes de santé». «La sécurité et le bien-être des personnes qui utilisent nos produits sont notre priorité absolue», a souligné le groupe.

Première livraison en France

Le commissaire européen à l'Industrie, Thierry Breton, a indiqué récemment que J&J s'était engagé à livrer 55 millions de doses à l'UE d'ici à la fin juin et 120 millions de doses supplémentaires au cours du troisième trimestre.

La première livraison de 200.000 doses du vaccin est arrivée en France le 12 avril «avec une semaine d'avance». Ouvert à toutes les personnes de plus de 55 ans depuis lundi, comme le vaccin AstraZeneca, il aurait dû permettre de donner un coup d'accélérateur à la campagne de vaccination française.

Le 9 avril, l'Agence européenne des médicaments indiquait déjà, dans un communiqué, entamer des études pour déterminer l'existence d'un lien possible entre le vaccin J&J/Janssen et la formation de caillots sanguins. L'EMA précise toutefois que le «lien de causalité» n'est pas clair entre ce vaccin et les cas de thromboses.

Le vaccin développé par Janssen Pharmaceutica, une filiale de Johnson & Johnson, est homologué dans une trentaine de pays.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала