Les Palestiniens quittent leurs maisons

Les habitants des localités de la bande de Gaza adjacentes à la frontière israélienne quittent leurs maisons en raison des frappes aériennes et des tirs d’artillerie depuis Israël. Ils craignent en effet le lancement d’une opération terrestre.

Retrouvez les images de l’exode de la population civile de l’enclave palestinienne dans ce diaporama de Sputnik.

© REUTERS / Mohammed SalemLes Palestiniens quittent leurs maisons dans la bande de Gaza après avoir reçu des avertissements de l’armée israélienne selon lesquels des frappes aériennes seraient effectuées par Israël.

Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
1/14
Les Palestiniens quittent leurs maisons dans la bande de Gaza après avoir reçu des avertissements de l’armée israélienne selon lesquels des frappes aériennes seraient effectuées par Israël.

© AFP 2022 Mohammed AbedDes centaines de familles ont quitté jeudi soir le village de Badawiya, dans le district de Beit Lahia, au nord de l’enclave.

Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
2/14
Des centaines de familles ont quitté jeudi soir le village de Badawiya, dans le district de Beit Lahia, au nord de l’enclave.

© REUTERS / Mohammed SalemLa plupart des familles du district de Shuja'iyya, dans l’est de la ville de Gaza, ont également fui leurs maisons.

Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
3/14
La plupart des familles du district de Shuja'iyya, dans l’est de la ville de Gaza, ont également fui leurs maisons.

© REUTERS / Mohammed SalemVendredi soir, l’Armée de défense d’Israël a effectué la plus puissante frappe des sept dernières années sur la bande de Gaza: en 35 minutes, plus d’un millier d’obus ont été tirés sur 150 cibles.
Sur la photo: Les ruines d’immeubles résidentiels, dans le nord de la bande de Gaza, détruits par les frappes massives de l’armée israélienne.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
4/14
Vendredi soir, l’Armée de défense d’Israël a effectué la plus puissante frappe des sept dernières années sur la bande de Gaza: en 35 minutes, plus d’un millier d’obus ont été tirés sur 150 cibles.
Sur la photo: Les ruines d’immeubles résidentiels, dans le nord de la bande de Gaza, détruits par les frappes massives de l’armée israélienne.
© REUTERS / Suhaib SalemLes attaques sur la bande de Gaza ont été menées par 12 escadrons, soit par 160 aéronefs au total, y compris des drones.
Sur la photo: Des Palestiniens quittent leurs maisons lors des frappes aériennes et tirs d’artillerie depuis Israël sur la bande de Gaza.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
5/14
Les attaques sur la bande de Gaza ont été menées par 12 escadrons, soit par 160 aéronefs au total, y compris des drones.
Sur la photo: Des Palestiniens quittent leurs maisons lors des frappes aériennes et tirs d’artillerie depuis Israël sur la bande de Gaza.
© REUTERS / Mohammed SalemL’attaque a été appuyée par des chars et l’artillerie situés dans la zone frontalière qui ont effectué 500 tirs sur l’enclave.
Sur la photo: Réfugiés palestiniens fuyant les régions nord de la bande de Gaza.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
6/14
L’attaque a été appuyée par des chars et l’artillerie situés dans la zone frontalière qui ont effectué 500 tirs sur l’enclave.
Sur la photo: Réfugiés palestiniens fuyant les régions nord de la bande de Gaza.
© REUTERS / Mohammed SalemNéanmoins, l’annonce du début d’une opération terrestre a été qualifiée d’erreur par l’armée israélienne car les forces terrestres israéliennes n’ont pas pénétré sur le territoire de la bande de Gaza.
Sur la photo: Réfugiés palestiniens sur un tuk-tuk dans le nord de la bande de Gaza.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
7/14
Néanmoins, l’annonce du début d’une opération terrestre a été qualifiée d’erreur par l’armée israélienne car les forces terrestres israéliennes n’ont pas pénétré sur le territoire de la bande de Gaza.
Sur la photo: Réfugiés palestiniens sur un tuk-tuk dans le nord de la bande de Gaza.
© REUTERS / Mohammed SalemLa branche paramilitaire du Hamas continue, à son tour, d’effectuer des frappes sur les villes israéliennes. Désormais, les combattants palestiniens utilisent les missiles Ayyash, dont le rayon d’action est de 250 kilomètres, ce qui signifie qu’il n’y a pratiquement plus d’endroits sûrs en Israël.
Sur la photo: Une jeune Palestinienne avec un enfant tente d’échapper aux bombardements de l’armée israélienne.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
8/14
La branche paramilitaire du Hamas continue, à son tour, d’effectuer des frappes sur les villes israéliennes. Désormais, les combattants palestiniens utilisent les missiles Ayyash, dont le rayon d’action est de 250 kilomètres, ce qui signifie qu’il n’y a pratiquement plus d’endroits sûrs en Israël.
Sur la photo: Une jeune Palestinienne avec un enfant tente d’échapper aux bombardements de l’armée israélienne.
© REUTERS / Mohammed SalemSelon le ministère de la Santé de Gaza, 115 habitants de l’enclave sont morts des suites des actions des forces de défense israéliennes, plus de 500 ont été blessés.
Sur la photo: Réfugiés palestiniens fuyant les régions nord de la bande de Gaza.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
9/14
Selon le ministère de la Santé de Gaza, 115 habitants de l’enclave sont morts des suites des actions des forces de défense israéliennes, plus de 500 ont été blessés.
Sur la photo: Réfugiés palestiniens fuyant les régions nord de la bande de Gaza.
© REUTERS / Mohammed SalemDepuis le début de l’aggravation du conflit israélo-palestinien, le nombre de victimes en Israël est passé à neuf.
Sur la photo: Une femme palestinienne accompagne ses proches quittant la zone de tir de l’armée israélienne dans le nord de la bande de Gaza.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
10/14
Depuis le début de l’aggravation du conflit israélo-palestinien, le nombre de victimes en Israël est passé à neuf.
Sur la photo: Une femme palestinienne accompagne ses proches quittant la zone de tir de l’armée israélienne dans le nord de la bande de Gaza.
© REUTERS / Mohammed SalemL’enclave est en situation d’urgence humanitaire. La bande de Gaza manque déjà de médicaments et de pansements, les pénuries d’électricité atteignent 70%.
Sur la photo: Une famille palestinienne quitte son domicile dans le nord de la bande de Gaza en raison des bombardements de l’armée israélienne.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
11/14
L’enclave est en situation d’urgence humanitaire. La bande de Gaza manque déjà de médicaments et de pansements, les pénuries d’électricité atteignent 70%.
Sur la photo: Une famille palestinienne quitte son domicile dans le nord de la bande de Gaza en raison des bombardements de l’armée israélienne.
© REUTERS / Ibraheem Abu MustafaAuparavant, Israël avait rejeté la proposition égyptienne de trêve humanitaire. En réponse, l’Égypte a l’intention de geler la coopération avec Israël dans certains secteurs.
Sur la photo: Frappes aériennes israéliennes sur la ville de Gaza.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
12/14
Auparavant, Israël avait rejeté la proposition égyptienne de trêve humanitaire. En réponse, l’Égypte a l’intention de geler la coopération avec Israël dans certains secteurs.
Sur la photo: Frappes aériennes israéliennes sur la ville de Gaza.
© AFP 2022 Qusay DawudSelon le ministre israélien de la Défense Benny Gantz, «l’armée continuera d’attaquer afin d’assurer un calme total et durable».
Sur la photo: Des ambulanciers palestiniens inspectent un immeuble détruit par une frappe aérienne israélienne, dans le nord de la bande de Gaza.
Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
13/14
Selon le ministre israélien de la Défense Benny Gantz, «l’armée continuera d’attaquer afin d’assurer un calme total et durable».
Sur la photo: Des ambulanciers palestiniens inspectent un immeuble détruit par une frappe aérienne israélienne, dans le nord de la bande de Gaza.
© REUTERS / Suhaib SalemLe Premier ministre Benjamin Netanyahu a auparavant déclaré que le Hamas et le Djihad islamique paieraient un «prix très lourd pour leur comportement belliqueux».
Sur la photo: Des Palestiniens quittent leur domicile dans le nord de la bande de Gaza.

Les Palestiniens quittent leurs maisons

 - Sputnik France
14/14
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a auparavant déclaré que le Hamas et le Djihad islamique paieraient un «prix très lourd pour leur comportement belliqueux».
Sur la photo: Des Palestiniens quittent leur domicile dans le nord de la bande de Gaza.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала