Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plusieurs militaires de la force Barkhane au Mali blessés par une voiture piégée

© AFP 2021 DAPHNE BENOITL'opération Barkhane
L'opération Barkhane - Sputnik France, 1920, 21.06.2021
S'abonner
L'état-major des Armées a confirmé à Sputnik que des militaires de la force Barkhane et des civils avaient été blessés dans une attaque à la voiture piégée au Mali. Les blessés ont été évacués vers l'hôpital militaire de Gao. Des hélicoptères ont été envoyés sur place.

Au Mali, plusieurs militaires de la force Barkhane ont été blessés dans une attaque à la voiture piégée, selon les informations de France 24. L'état-major des Armées a confirmé à Sputnik que des militaires français et des civils avaient été blessés dans l'attaque.

Les faits se sont produits ce lundi 21 juin dans la matinée, dans la ville de Gossi, dans le centre du pays. Les troupes en question «effectuaient une mission de reconnaissance pour assurer la sécurité autour d'une base», a précisé le service de presse de l'état-major.

Les blessés, dont le nombre reste à préciser, ont été évacués vers l'hôpital militaire de Gao, où sont stationnées les forces françaises.

Des hélicoptères Tigre et des chasseurs Mirage 2000 ont été envoyés sur le lieu de l'attaque, a encore ajouté l'état-major.

​Une déflagration s'est produite dans le quartier de Kaigourou, selon France 24. L'AFP fait état de son côté de trois militaires français blessés à Gossi.

L'attaque survient alors que les militaires de la force européenne Takuba ont été visés samedi dernier à Ménaka, rappelle France 24.

Nouveau commandant

Le 17 juin, le ministère français des Armées a désigné le général Laurent Michon nouveau commandant de l'opération Barkhane de lutte contre les groupes djihadistes au Sahel. Il assumera ses fonctions le 28 juillet, «à un moment essentiel, marqué par le lancement de la transformation du dispositif militaire français», selon le communiqué du ministère.

Laurent Michon succède ainsi au général de division Marc Conruyt.

Emmanuel Macron a notamment évoqué une «transformation profonde» de la présence militaire française et la fin imminente de la mission Barkhane «en tant qu'opération extérieure» au Sahel.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала