Manifestations anti-pass sanitaire: des journalistes de RTL pris à partie

CC BY 2.0 / Francisco Antunes / Lens repair Un objectif de reflex endommagé
Un objectif de reflex endommagé   - Sputnik France, 1920, 07.08.2021
Des journalistes de la radio RTL ont été pris à partie et insultés alors qu'ils couvraient deux manifestations anti-pass sanitaire à Paris fin juillet et jeudi à Marseille, a indiqué vendredi la Société des journalistes de la radio.
L'une de ces prises à partie s'est déroulée le samedi 24 juillet. «Un reporter qui couvrait le rassemblement anti-pass a été insulté et un manifestant a jeté son micro RTL à terre avant de prendre la fuite», a indiqué la même source.
L'autre agression s'est déroulée jeudi, à Marseille où un correspondant de la station a été «copieusement insulté "collabo, fils de pute"... a été la cible de crachats et un individu a menacé de s'en prendre à lui physiquement. Un autre manifestant a dû le raisonner pour qu'il ne passe pas à l'acte», a poursuivi la SDJ.

Vers une plainte

Sollicitée par l'AFP, la direction de la station a indiqué qu'elle porterait plainte en cas d'agressions violentes et qu'elle se verrait dans l'obligation de ne plus couvrir ces manifestations si les conditions de travail normales de ses journalistes ne sont pas réunies.
Samedi 31 juillet, une équipe de l'AFP avait elle aussi été prise à partie lors d'une de ces manifestations. Quelques jours auparavant, des journalistes de BFM TV avaient été insultés et menacés physiquement par des manifestants.
Pour le quatrième samedi consécutif, des manifestations «pour la liberté» et «contre la dictature sanitaire» sont prévues samedi dans plus de 150 villes en France.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала