Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lutte contre les incendies: l’Algérie devrait opter pour l’avion bombardier d’eau russe Beriev Be-200

© Sputnik . Sergei Subbotin / Aller dans la banque de photosUn Beriev Be-200
Un Beriev Be-200 - Sputnik France, 1920, 13.08.2021
S'abonner
Confrontée à de graves incendies de forêt, l’Algérie est finalement décidée à se doter d’une flotte d’avions bombardiers d’eau. L’état-major de l’armée algérienne, qui est en charge de cette opération, devrait opter pour le Be-200 «Altaïr», un appareil du constructeur russe Beriev Aircraft Company.
Le site algérien spécialisé en question de défense et de sécurité Menadefense a annoncé, vendredi 13 août, que les autorités algériennes devraient acquérir une flotte de huit Be-200 «Altaïr» du constructeur russe Beriev Aircraft Company.
«Selon nos informations et à la suite d’une enquête ordonnée par le chef d’état-major algérien, le général Saïd Chengriha, pour déterminer les défaillances qui ont empêché l’achat de moyens aériens de lutte anti-incendie, ce dernier aurait demandé de relancer le projet d’achat de six avions amphibies bombardiers d’eau Beriev Be-200 avec une option pour deux autres appareils», précise Menadefense dans cet article.

Option adaptée

Contacté par Sputnik, Akram Kharief, responsable de ce site spécialisé, explique que le choix de cet appareil est l’option la plus rapide pour permettre à l’Algérie de se doter d’une flotte d’avions bombardiers d’eau (ABE) dans les plus brefs délais.
«Le Be-200 est l'option la plus rapide aux plus grandes capacités sur le marché. Le Canadair CL-415 n'est plus produit au Canada et le constructeur canadien Bombardier attend un plan de charge conséquent pour rouvrir la ligne de production. Les autres modèles sont soit trop petits soit à l’état de prototype à l’instar de l’AG600 développé par la Chine», indique le journaliste.
Abdelmadjid Tebboune  - Sputnik France, 1920, 13.08.2021
Algérie: le Président promet que «celui qui s’attaque à l’unité nationale le paiera cher»
Équipé de deux réacteurs, le Be-200 «Altaïr» peut transporter et larguer jusqu’à 12.000 litres d’eau ou de retardant en un seul passage, soit le double d’un Canadair CL-415. Selon Akram Kharief, le Beriev offre l’avantage d’être «versatile».
«En plus de la lutte contre les incendies, il peut être utilisé pour le transport d'hommes et de fret et peut effectuer des patrouilles maritimes.»
Si la signature de ce contrat se confirme, l’Algérie devra mettre sur la table plus de 320 millions de dollars à raison de 40 millions de dollars l’unité. Néanmoins, l’acquisition de cette flotte permettra à ce pays du Maghreb de lutter efficacement contre les incendies et d’intervenir à l’internationale, notamment dans le bassin méditerranéen.
Notons que lors du discours prononcé jeudi 12 août, le Président algérien avait annoncé avoir donné des instructions à l'Armée nationale populaire pour «prendre contact avec les compagnies qui vendent des ABE» en précisant que le pays dispose «de moyens matériels pour l'acquisition de ces appareils».
La décision du Président Abdelmadjid Tebboune vient mettre un terme à plus de 10 années de tergiversations à propos de l’acquisition d’une flotte d’avions bombardiers d’eau de la part de la direction de la Protection civile qui était en charge de ce dossier. Cette mesure intervient au moment ou le nord du pays fait face à de graves incendies qui ont causé la mort de 69 personnes et des dégâts matériels importants. Une situation qui a imposé aux autorités de demander l’intervention de plusieurs pays européens, notamment la France, l’Espagne et la Suisse. Arrivés jeudi, deux Canadairs de la Sécurité civile française ont effectué plusieurs interventions en Kabylie, région la plus touchée par les feux de forêts.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала