La situation à Raqqa

La ville syrienne de Raqqa, qui a été contrôlée par les combattants de 2013 à 2017, a été presque entièrement détruite à la suite des bombardements de la coalition occidentale. Sous ces ruines reposent les corps des victimes. Le chômage et la famine règnent aujourd’hui en maîtres dans la cité.
Découvrez à quoi ressemble l’ancienne capitale de l’État islamique quelques années après sa libération dans ce diaporama de Sputnik.
© AFP 2022 Delil SouleimanDes terroristes ont pris le contrôle de Raqqa en mars 2013 et l’ont proclamée leur capitale. La ville a été libérée par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, mais elle a été de fait rasée par celle-ci.
Des terroristes ont pris le contrôle de Raqqa en mars 2013 et l’ont proclamée leur capitale. La ville a été libérée par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, mais elle a été de fait rasée par celle-ci. - Sputnik France
1/8
Des terroristes ont pris le contrôle de Raqqa en mars 2013 et l’ont proclamée leur capitale. La ville a été libérée par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, mais elle a été de fait rasée par celle-ci.
© AFP 2022 Delil SouleimanDes quartiers entiers ont été détruits à la suite des bombardements.
Des quartiers entiers ont été détruits à la suite des bombardements. - Sputnik France
2/8
Des quartiers entiers ont été détruits à la suite des bombardements.
© AFP 2022 Delil SouleimanLa population a commencé à retourner à Raqqa en 2019.
La population a commencé à retourner à Raqqa en 2019. - Sputnik France
3/8
La population a commencé à retourner à Raqqa en 2019.
© AFP 2022 Delil SouleimanDes habitants devant leur maison détruite à Raqqa, en Syrie.
Des habitants devant leur maison détruite à Raqqa, en Syrie. - Sputnik France
4/8
Des habitants devant leur maison détruite à Raqqa, en Syrie.
© AFP 2022 Delil SouleimanLa majorité de la population vit dans des sous-sols. Un des seuls moyens de gagner de l’argent est de ramasser des barres d’armature, extraites des décombres pour ensuite être vendues.
La majorité de la population vit dans des sous-sols. Un des seuls moyens de gagner de l’argent est de ramasser des barres d’armature, extraites des décombres pour ensuite être vendues. - Sputnik France
5/8
La majorité de la population vit dans des sous-sols. Un des seuls moyens de gagner de l’argent est de ramasser des barres d’armature, extraites des décombres pour ensuite être vendues.
© AFP 2022 Delil SouleimanAu cours des combats à Raqqa, entre 1.300 et 1.800 civils ont été tués. Environ 270.000 habitants ont été forcés de quitter la ville.
Au cours des combats à Raqqa, entre 1.300 et 1.800 civils ont été tués. Environ 270.000 habitants ont été forcés de quitter la ville. - Sputnik France
6/8
Au cours des combats à Raqqa, entre 1.300 et 1.800 civils ont été tués. Environ 270.000 habitants ont été forcés de quitter la ville.
© AFP 2022 Delil SouleimanDe nombreux habitants sont convaincus que les terroristes étaient au courant des frappes aériennes en préparation et qu’ils avaient pu, en conséquence, retirer à temps la plupart des équipements lourds.
Lorsque les combats de rue ont éclaté, les civils se sont retrouvés en première ligne. Des munitions non explosées sont restées dans les rues et les corps des morts, sous les décombres.

De nombreux habitants sont convaincus que les terroristes étaient au courant des frappes aériennes en préparation et qu’ils avaient pu, en conséquence, retirer à temps la plupart des équipements lourds.Lorsque les combats de rue ont éclaté, les civils se sont retrouvés en première ligne. Des munitions non explosées sont restées dans les rues et les corps des morts, sous les décombres. - Sputnik France
7/8
De nombreux habitants sont convaincus que les terroristes étaient au courant des frappes aériennes en préparation et qu’ils avaient pu, en conséquence, retirer à temps la plupart des équipements lourds.
Lorsque les combats de rue ont éclaté, les civils se sont retrouvés en première ligne. Des munitions non explosées sont restées dans les rues et les corps des morts, sous les décombres.

© AFP 2022 Delil SouleimanRaqqa est une ville au nord de la Syrie et au centre de la région du même nom. Elle a été fondée en 242 ou 244 av. J.-C. Au cours de sa longue histoire, la cité, située dans un territoire stratégique du Moyen-Orient, a connu des périodes de prospérité et de déclin. À l’époque byzantine, Léontopolis, comme elle s’appelait en ce temps-là, était un centre économique et militaire. La ville a été baptisée Raqqa par les Arabes, qui l’ont prise en 639.
Sur la photo: des maisons détruites à Raqqa, en Syrie.
Raqqa est une ville au nord de la Syrie et au centre de la région du même nom. Elle a été fondée en 242 ou 244 av. J.-C. Au cours de sa longue histoire, la cité, située dans un territoire stratégique du Moyen-Orient, a connu des périodes de prospérité et de déclin. À l’époque byzantine, Léontopolis, comme elle s’appelait en ce temps-là, était un centre économique et militaire. La ville a été baptisée Raqqa par les Arabes, qui l’ont prise en 639.Sur la photo: des maisons détruites à Raqqa, en Syrie. - Sputnik France
8/8
Raqqa est une ville au nord de la Syrie et au centre de la région du même nom. Elle a été fondée en 242 ou 244 av. J.-C. Au cours de sa longue histoire, la cité, située dans un territoire stratégique du Moyen-Orient, a connu des périodes de prospérité et de déclin. À l’époque byzantine, Léontopolis, comme elle s’appelait en ce temps-là, était un centre économique et militaire. La ville a été baptisée Raqqa par les Arabes, qui l’ont prise en 639.
Sur la photo: des maisons détruites à Raqqa, en Syrie.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала