Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Rwanda mise sur l'intelligence artificielle pour anticiper les catastrophes naturelles

© Photo Pixabay / geraltArtificial intelligence
Artificial intelligence - Sputnik France, 1920, 20.08.2021
S'abonner
Particulièrement malmené par Dame Nature, sous l'effet du changement climatique, le Rwanda a décidé de s’appuyer sur l'intelligence artificielle pour prévenir les catastrophes naturelles, devenues de plus en plus fréquentes et dévastatrices.
Dans ce pays enclavé situé au carrefour de nombreuses influences environnementales, l’impact du réchauffement de la planète est une réalité meurtrière depuis de nombreuses années. Inondations, glissements de terrains, pluies torrentielles, tempêtes … Les événements climatiques extrêmes frappent sans merci le pays des mille collines.
"Un chatbot piloté par l'intelligence artificielle et utilisé via une application baptisée Line a été développé pour favoriser des réactions rapides et immédiates, avant, pendant et après les catastrophes naturelles", a annoncé cette semaine Deus Twagiramungu, responsable de la surveillance des risques géologiques et technologiques au ministère de la Gestion des urgences.
Ce dispositif innovant, qui permet d’analyser un nombre important de données pour pouvoir créer des systèmes d’alerte précoces, a été conçu et développé avec le soutien de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et d’experts japonais, a fait savoir le responsable.
Ce nouvel outil, a-t-il ajouté, renforcera la collecte et le traitement des données, améliorera la modélisation des risques et assurera des communications d'urgence efficaces pour permettre aux autorités de mieux anticiper et surmonter les crises.
Les catastrophes naturelles survenues au Rwanda en 2020 ont fait au moins 200 morts et 398 blessés, selon une enquête officielle publiée par le ministère de la Gestion des urgences. Au cours de la même période, plus de 8000 logements et près de 6500 hectares de cultures et de couvert forestier ont été ravagés par les aléas naturels.
Très vulnérable au changement climatique, le Rwanda connaît deux saisons sèches et deux saisons de pluies. Une première saison des pluies s'étend de février à mai et est suivie par une saison sèche de juin à août. Puis, les pluies reprennent de septembre à décembre, tandis que le mois de janvier est sec.
Chaque année, durant les deux saisons des pluies, de grandes étendues de terre dans plusieurs localités des régions montagneuses au nord et à l’ouest du Rwanda sont détruites par des catastrophes climatiques.
Cette tendance, qui n’est pas prête de s’inverser, a poussé les autorités rwandaises à lancer des mesures profondes pour faire face au lourd impact du dérèglement climatique.
Le pays prévoit investir 11 milliards de dollars au cours des dix prochaines années. La feuille de route climatique du Rwanda pour la décennie comprend notamment un programme pour le reboisement, la reforestation et la gestion des ressources forestières.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала