Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une frappe de drone US élimine un «organisateur» d’attentats de Daech* en Afghanistan

© AP Photo / Kirsty WigglesworthDrone américain (image d'illustration)
Drone américain (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 28.08.2021
S'abonner
Après que le Président Biden avait promis dès jeudi des «représailles» contre Daech*, les États-Unis ont effectué une frappe de drone contre un «organisateur» d’attaques de la filiale afghane du groupe terroriste dans la province de Nangarhar.
L'armée américaine a mené dans la province de Nangarhar, située dans l'est de l'Afghanistan, une opération spéciale contre un terroriste de la filiale afghane de Daech*, responsable de la planification d’attentats, indique le Commandement central des États-Unis (CENTCOM) dans un communiqué publié le 27 août.
Selon les premières indications, il a été éliminé après une frappe aérienne de drone. Aucune victime civile n’a été signalée.
«D'après les premiers éléments, nous avons tué la cible», a déclaré l'armée américaine dans un communiqué, sans préciser son identité, son importance dans l’organisation terroriste ni même si ce responsable était directement lié à l'attentat de Kaboul.
Il s’agit de la première frappe de l’armée américaine depuis les attaques survenues le 26 août aux abords de l’aéroport de Kaboul qui ont fait environ de 170 à 200 morts, dont au moins 18 soldats américains, selon les médias états-uniens.

Menace terroriste à l’aéroport de Kaboul

Cette opération intervient alors que les États-Unis ont mis en garde contre le risque admis de nouveaux attentats dans les prochains jours après ceux du 26 août à l’aéroport de Kaboul où se poursuivent les évacuations. Washington a déclaré avoir déjà évacué environ 100.000 personnes, dont des citoyens américains, afghans et des partenaires.
«Le Président a rencontré ce matin [le 27 août] dans la salle de crise son équipe de sécurité nationale, dont nos commandants et diplomates sur le terrain. La Vice-Présidente les a rejoints par visioconférence sécurisée. Ils ont informé le Président et la Vice-Présidente qu'un autre attentat à Kaboul était probable, mais qu'ils prenaient des mesures de protection maximales à l'aéroport de Kaboul», indique le communiqué de la Maison-Blanche.
Ce même 27 août, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré que les États-Unis pensaient toujours que des menaces «précises et crédibles» persistaient contre l'aéroport après les attentats.
«Nous sommes certainement préparés et attendons de futures tentatives. Nous surveillons ces menaces, très très spécifiquement, pratiquement en temps réel», a déclaré aux journalistes M.Kirby.
Joe Biden a également promis le 26 août de continuer à traquer les auteurs des attentats qui ont frappé l’aéroport de Kaboul.
Des renforts seront envoyés en Afghanistan si nécessaire, a ajouté le Président américain, ajoutant avoir déjà demandé à ses commandants «d'élaborer des plans pour frapper des actifs, des dirigeants et des installations de Daech* en Afghanistan».
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала