Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les talibans célèbrent l'«indépendance totale» après le départ des troupes US

© AFP 2021 JAVED TANVEERTalibans Kaboul
Talibans Kaboul - Sputnik France, 1920, 31.08.2021
S'abonner
Des tirs de célébration ont résonné à travers Kaboul alors que les talibans* ont pris le contrôle de l'aéroport après le retrait des dernières troupes américaines.
«Les derniers soldats américains ont quitté l'aéroport de Kaboul et notre pays a conquis sa pleine indépendance», a déclaré le porte-parole des talibans*, Qari Yusuf, cité par la chaîne Al Djazira.
L'armée américaine a partagé une image du dernier soldat américain s'apprêtant à monter dans le dernier vol d'évacuation au départ de Kaboul, le général de division Chris Donahue.
La plus longue guerre menée par les États-Unis, qui a duré 20 ans, aura coûté la vie à près de 2.500 soldats américains et à environ 240.000 Afghans. Le coût économique de la guerre s'élève lui à environ 2.000 milliards de dollars.
Les talibans* contrôlent désormais un plus grand territoire que lors de leur dernier règne, de 1996 à 2001. À cette époque, les talibans* appliquaient une interprétation stricte de la loi islamique, et le monde attend maintenant de voir s'ils formeront un gouvernement plus modéré dans les mois à venir.
Les vols d'évacuation se sont multipliés ces dernières semaines, transportant plus de 122.000 personnes hors d'Afghanistan, mais ils n'ont cependant pas permis de faire sortir les milliers d'Afghans et les centaines d'Américains qui cherchent encore à échapper au régime talibans*.
Selon le secrétaire d'État américain, Antony Blinken, un peu plus d'une centaine d'Américain souhaitait quitter Kaboul mais n'a pas pu embarquer à bord des derniers vols d'évacuation.
«Il y a beaucoup de tristesse associée à ce départ», a déclaré le général des Marines Frank McKenzie, chef du Central Command qui supervise les opérations militaires américaines au Moyen-Orient. «Mais je pense que si nous étions restés dix jours de plus, nous n'aurions pas pu faire sortir tout le monde.»

«Honte nationale»

Joe Biden a déclaré dans un communiqué publié quelques heures après le retrait des forces américaines, que le monde allait faire en sorte que les talibans* respectent leur engagement d'autoriser un passage sûr pour ceux qui veulent quitter l'Afghanistan.
«Notre présence militaire en Afghanistan est à présent terminée», a-t-il ajouté, remerciant les forces américaines pour une évacuation dangereuse. Joe Biden prévoit de s'adresser aux Américains mardi après-midi.
Le Président est la cible de critiques virulentes de la part des républicains et de certains démocrates pour sa gestion de la situation en Afghanistan depuis la prise de pouvoir des talibans*.
Le sénateur républicain Ben Sasse a qualifié le retrait américain de «honte nationale» qui «découle directement de la lâcheté et de l'incompétence du président Biden».
Antony Blinken a déclaré que les États-Unis étaient prêts à travailler avec les talibans* à condition qu'ils n'usent pas de représailles à l'encontre des opposants se trouvant dans le pays.
«Les talibans* cherchent une légitimité et un soutien international. Notre position est que, pour les avoir, il faut s'en montrer digne», a ajouté le secrétaire d'Etat américain.
Les talibans* doivent à présent raviver une économie dévastée par la guerre sans pouvoir compter sur les milliards de dollars d'aide étrangère dont bénéficiait le précédent gouvernement.
La population rurale fait quant à elle face à une situation que les représentants de l'Onu ont qualifiée de catastrophique, une situation encore aggravée par la grave sécheresse qui frappe l'Afghanistan.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала