Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'évacuation d'Afghanistan est un «extraordinaire succès», selon Biden

© REUTERS / EVELYN HOCKSTEIN Joe Biden
 Joe Biden - Sputnik France, 1920, 31.08.2021
S'abonner
«La meilleure décision» pour les États-Unis, quitter l’Afghanistan: en première conférence de presse après le retrait américain, Joe Biden a salué l'«extraordinaire succès» de la mission.
Lors d'une conférence de presse au lendemain du départ de Kaboul du dernier soldat américain après 20 ans de présence militaire des États-Unis sur place, Joe Biden a précisé qu'entre 100 et 200 Américains se trouvaient encore sur le sol afghan.
«Le résultat, c'est que 90% des Américains qui se trouvaient en Afghanistan et souhaitaient partir ont pu partir», a-t-il fait savoir. «Pour les Américains qui restent, il n'y a pas de date butoir. Nous restons déterminés à les faire sortir s'ils veulent sortir», a-t-il ajouté.
Dans le même temps, les États-Unis n'en ont «pas fini» avec les djihadistes de l’État islamique* au Khorassan, a mis en garde le Président américain.

Rôle de Trump

M.Biden a critiqué l'incapacité du gouvernement afghan déchu à organiser la riposte à l'offensive des talibans*, qui a contraint les États-Unis et leurs alliés de l'Otan à une évacuation en urgence humiliante.
Il a par ailleurs souligné le rôle joué par son prédécesseur, Donald Trump, dans la situation actuelle. L'accord conclu par l'administration Trump avec les talibans* a permis «la libération de 5.000 prisonniers l'an dernier, y compris certains des principaux officiers talibans*, qui figurent parmi ceux qui ont pris le contrôle» du pays, a-t-il souligné.
«Au moment où j'ai pris mes fonctions, les talibans* se trouvaient militairement dans leur plus forte position depuis 2001 puisqu'ils contrôlaient près de la moitié du pays», a-t-il ajouté.
Le départ lundi des dernières troupes américaines d'Afghanistan, 16 jours après la prise de Kaboul, la capitale, par les talibans*, a mis fin à deux décennies de présence des États-Unis sur le sol afghan, un engagement militaire auquel Joe Biden était déterminé à mettre fin.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала