Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Monsieur le Président, sauvez-moi»: un interprète afghan ayant secouru Biden en 2008 appelle à l’aide

© REUTERS / US ARMYLe dernier soldat américain quittant Kaboul, le 30 août 2021
Le dernier soldat américain quittant Kaboul, le 30 août 2021  - Sputnik France, 1920, 02.09.2021
S'abonner
Un interprète afghan qui a aidé Joe Biden, sénateur en 2008, alors qu’il était coincé dans une tempête de neige en Afghanistan, l’a prié, via le Wall Street Journal, de les exfiltrer lui et sa famille. La Maison-Blanche a assuré qu’une solution serait trouvée.
Il y a 13 ans, il a participé au sauvetage de sénateurs américains, dont Joe Biden et John Kerry, en déplacement en Afghanistan. Ils s’y étaient retrouvés bloqués dans une tempête de neige, en hélicoptère, et avaient dû atterrir d’urgence. Aujourd’hui, cet interprète afghan n’a pas pu quitter l’Afghanistan, son visa spécial d’immigration n’étant pas prêt, indique le Wall Street Journal.
«Monsieur le Président, sauvez-moi avec ma famille», a-t-il supplié Joe Biden par le biais du journal, se présentant simplement comme Mohammed, sans nom de famille. «Ne m’oubliez pas ici», demande-t-il alors que les derniers Américains ont quitté Kaboul lundi 30 août.
«Je ne peux pas sortir de chez moi», indique l’homme. «J’ai très peur.»
La porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki, a réagi en promettant de trouver une solution.
«Notre message à lui est le suivant: ˝Nous vous remercions pour vous être battu à nos côtés ces 20 dernières années˝», a-t-elle déclaré en point de presse, reconnaissante également pour son rôle dans le sauvetage en 2008. «Nous allons vous faire sortir.»
Le visa spécial d’immigration est destiné à aider tant les Afghans que les Irakiens qui ont travaillé pour le gouvernement américain à rejoindre les États-Unis (50 personnes par an).

Retrait américain

Quelque 20.000 Afghans ayant aidé Washington ont demandé à être accueillis aux États-Unis avec leurs familles, a annoncé début août la Maison-Blanche.
Au lendemain du décollage du dernier avion américain, les talibans* ont fêté mardi 31 août leur victoire en Afghanistan. L’évacuation, qui a duré deux semaines, s’est déroulée dans le chaos et a été marquée par une attaque meurtrière revendiquée par une branche locale de Daech*.
Ce retrait met fin à 20 ans de présence américaine sur le sol afghan, après les attentats du 11 septembre 2001.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала