Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Inde: des efforts intenses pour garder sous contrôle le virus Nipah

© AP Photo / Mahesh Kumar AUn médecin indien examine un patient ayant guéri du Covid-19, mais atteint de mucormycose, le 20 mai 2021
Un médecin indien examine un patient ayant guéri du Covid-19, mais atteint de mucormycose, le 20 mai 2021 - Sputnik France, 1920, 08.09.2021
S'abonner
Le ministère indien de la Santé a recommandé au gouvernement local du Kerala une stratégie en plusieurs volets pour lutter contre le virus Nipah, qui a fait récemment son apparition dans le sud-ouest du pays.
Des chambres individuelles, des unités de soins intensifs et des ambulances devraient être mises à la disposition du Collège médical gouvernemental de l'État, souligne la même source.
Le ministère a également mis en valeur l'importance du renforcement de la surveillance hospitalière et communautaire et de l'élargissement de la recherche active de cas dans les zones de confinement.
Dimanche dernier, les autorités indiennes avaient signalé le décès d’un enfant de 12 ans suite à une infection au virus Nipah, dans le district de Kozhikode.
Selon des médias indiens, des dizaines de contacts considérés comme à haut risque, dont des membres de la famille de l'enfant décédé, sont en quarantaine stricte ou à l’hôpital.
Plusieurs États indiens ont été invités à surveiller les arrivées du Kerala et à effectuer le diagnostic des symptômes tels que la fièvre, l'altération de l'état mental, la faiblesse sévère, les maux de tête, la détresse respiratoire, la toux, les vomissements et douleurs musculaires.
Après une phase d'incubation de 4 à 45 jours, Nipah, ce virus zoonotique, découvert pour la première fois en 1999, provoque chez l'homme de la fièvre et des céphalées qui peuvent évoluer vers des formes graves comme une encéphalite ou une pneumopathie atypique.
En l'absence de traitement ou de vaccin connu, la ribavirine, un antiviral, peut aider, selon des experts de la santé, à réduire la mortalité chez les patients atteints d'encéphalite causée par le virus.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала