Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Afghanistan: l’envoyée de l’ONU appelle à se focaliser sur la crise humanitaire

© Sputnik . Strunger / Aller dans la banque de photosdes Afghans
des Afghans - Sputnik France, 1920, 10.09.2021
S'abonner
Devant le Conseil de sécurité, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’Afghanistan, Deborah Lyons, a exhorté la communauté internationale à rester unie et se concentrer sur la réponse à la crise humanitaire qui s’aggrave dans le pays.
Près d’un mois après la prise de pouvoir par les Talibans* en Afghanistan, "la nouvelle réalité est que la vie de millions d'Afghans dépendra de la façon dont les Talibans* choisiront de gouverner. Mais nous devons aussi nous demander: que pouvons-nous faire et que devons-nous faire?", s'est interrogée Mme Lyons dans son exposé devant les quinze membres du Conseil.
Il y a deux jours, un gouvernement de facto a été annoncé par les Talibans* et "ceux qui espéraient et demandaient l'inclusivité seront déçus", a-t-elle noté, ajoutant que sur les 33 noms présentés, beaucoup figurent sur la liste des sanctions des Nations Unies.
Reste que le plus important, selon la responsable onusienne, est la nécessité de se concentrer sur la crise humanitaire préexistante, principalement dans les zones rurales.
"La résolution de cette crise ne peut pas attendre les décisions politiques concernant la levée des sanctions. Des millions d'Afghans ordinaires ont désespérément besoin d'aide", a-t-elle dit, disant attendre avec impatience la réunion ministérielle humanitaire de haut niveau convoquée par le Secrétaire général de l’ONU le 13 septembre à Genève.
L’envoyée de l’ONU a également souligné une crise supplémentaire imminente : des milliards d'avoirs et de fonds de donateurs ont été gelés par des membres de la communauté internationale pour refuser ces fonds au gouvernement de facto des Talibans*.
Mais l'effet inévitable "sera un grave ralentissement économique qui pourrait plonger des millions de personnes dans la pauvreté et la faim, générer une vague massive de réfugiés afghans et, en fait, faire reculer l'Afghanistan pour des générations".
Selon Mme Lyons, "un modus vivendi doit être trouvé, et rapidement, qui permette à l'argent d'affluer vers l'Afghanistan pour éviter un effondrement total de l'économie et de l'ordre social".
Malgré les inquiétudes, l’envoyée de l’ONU estime que la communauté internationale peut "peut-être encore aider à façonner la nouvelle réalité dans une direction plus positive".
Selon elle, "le moment est venu pour les Talibans* de démontrer visiblement aux Afghans, à tous les Afghans, qu'ils sont déterminés à garantir à chacun d'entre eux leur sécurité, leurs libertés, leur santé, leur éducation et leur prospérité future".
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала