Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Président des riches? La moitié des Français estime avoir perdu du pouvoir d’achat avec Macron

Un supermarché - Sputnik France, 1920, 20.09.2021
S'abonner
Les Français n’ont pas été convaincus par l’action économique du chef de l’État, depuis le début du quinquennat. Plus de la moitié d’entre eux pensent que leur pouvoir d’achat a diminué ces cinq dernières années.
À sept mois de l’élection présidentielle, l’heure du bilan a sonné pour le quinquennat d’Emmanuel Macron. Mais si la majorité paraît encline à tresser des louanges au chef de l’État, demandant «5 ans de plus», les Français sont plus mitigés, à en croire certains sondages.
Même en matière d’économie, où il était censé maîtriser ses dossiers après un passage à Bercy sous François Hollande, le Président semble avoir déçu ses administrés. Plus de la moitié des Français jugent ainsi de manière négative l’action économique de Macron durant son mandat (58%), révèle un récent sondage OpinionWay-Square pour Les Échos et Radio Classique.
Dollars - Sputnik France, 1920, 19.09.2021
Une dynastie française dans le top-5 de la liste Bloomberg des familles les plus riches
L’actuel pensionnaire de l’Élysée fait cependant mieux que ses prédécesseurs, François Hollande et Nicolas Sarkozy, désavoués en leur temps par respectivement 78% et 70% des Français.
Les sondés s’inquiètent notamment d’une baisse de leur pouvoir d’achat. 56% d’entre eux assurent que celui-ci a diminué sous le quinquennat de Macron. Les résultats laissent aussi entrevoir une nette fracture sociale, les mesures prises par le chef de l’État étant surtout jugées favorables aux classes aisées. Deux tiers des Français pensent ainsi que l’action du gouvernement a eu un impact négatif sur le pouvoir d’achat des classes moyennes.
«On retrouve cette perception d'un Président des riches, d'un quinquennat qui s'occupe plutôt des catégories aisées et moins de la grande masse des travailleurs. Cela renvoie à la période des Gilets jaunes qui a donné une coloration à son quinquennat», explique aux Échos Frédéric Micheau, directeur général adjoint d’OpinionWay.
La suppression de l’ISF (Impôt de solidarité sur la fortune), remplacé par l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière) en 2018, est notamment désavouée par 68% des Français.
Début août, une note de l’Institut Montaigne avait déjà dressé le bilan des réformes fiscales du gouvernement, concluant là encore qu’elles avaient profité aux ménages les plus aisés.

Personne ne convainc pour 2022

Paradoxalement, sur l’échiquier politique personne ne tire parti du bilan mitigé d’Emmanuel Macron en matière économique. Aucun candidat à la présidentielle ne trouve grâce aux yeux des Français sur le sujet, à en croire OpinionWay.
À droite, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ne feraient ni mieux ni moins bien que l’actuel Président, pour respectivement 59% et 60% des sondés. Dans le cas de Marine Le Pen, c’est le grand écart. L’ex-chef de file du RN est susceptible de mieux faire que Macron pour 19% des sondés (plus haut score) mais aussi moins bien pour 47% d’entre eux (plus bas score, après Jean Luc Mélenchon).
Un sondage qui donnera sans doute du grain à moudre du côté de l’Élysée, alors qu’Emmanuel Macron s’est vu accusé de faire campagne avec l’argent public, ces dernières semaines. Sur RTL, Xavier Bertrand a ainsi reproché au Président d’avoir dépensé «5 à 7 milliards d’euros» en une quinzaine de jours, dans le sillage de la crise sanitaire. Et le président des Hauts-de-France d’affirmer que le chef de l’État faisait «campagne avec le chéquier de la France».
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала