Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Sous-marin Shortfin Barracuda (AFP PHOTO / DCNS) - Sputnik France, 1920, 21.09.2021
L'Australie rompt le méga-contrat de sous-marins avec la France
Une nouvelle alliance entre les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni a torpillé un contrat de sous-marins français à Canberra, provoquant l'ire de Paris.

Sous-marins: vers un rapprochement franco-chinois? L’ambassadeur de Chine réagit!

© AFP 2021 MARTIN BUREAULu Shaye, ambassadeur de Chine en France
Lu Shaye, ambassadeur de Chine en France - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
S'abonner
Exclusif
Trahie par le pacte américano-australien, la France pourrait-elle opérer un basculement stratégique vis-à-vis de la Chine? Si l’ambassadeur de Pékin à Paris n’y croit guère, il se réjouit sur Sputnik d’une relation bilatérale stable.
"Les relations entre la France et la Chine restent toujours au beau fixe."
Lu Shaye
Ambassadeur de Chine en France
Il avait été très discret depuis la crise des sous-marins. Pourtant, son pays est clairement visé par ce contrat des submersibles nucléaires et par l’AUKUS, le pacte de sécurité signé entre les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni. Devant la caméra de Sputnik, Lu Shaye, l’ambassadeur de Chine à Paris, considère diplomatiquement qu’il s’agit d’"affaires au sein de l’alliance occidentale".
Mauvaise nouvelle pour la "stabilité" régionale, mais bonne nouvelle pour le rapprochement entre Paris et Pékin? Sceptique, le diplomate estime que la France n’est pas un acteur "non aligné" dans cette ambiance "de guerre froide", et reste "alliée des Américains". Le représentant chinois voit toutefois d’un bon œil l’évolution des liens bilatéraux.
"Les deux pays se considèrent toujours partenaires stratégiques globaux. Les deux chefs d’État chinois et français restent régulièrement en contact et pilotent de manière stratégique le développement des relations bilatérales."
Lu Shaye
Ambassadeur de Chine en France
Des déclarations qui vont dans le sens des propos de Stéphane Séjourné, conseiller politique d’Emmanuel Macron, au micro de France Inter le 21 septembre. Celui-ci différenciait la position française de la position américaine vis-à-vis de Pékin: "La France est dans un apaisement dans la région avec une compétition. Les États-Unis sont plutôt dans une confrontation avec la Chine." Et Lu Shaye de confirmer: "Tout le monde sait que cette alliance vise la Chine", même si l’empire du Milieu n’a pas été cité nommément. Le gouvernement chinois "s’oppose aux alliances fermées et exclusives[en vue d’une] confrontation", conclut-il.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала