Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Le Grand prix du concours Stenine 2021 partagé par des photoreporters de Russie et de Turquie

© Photo Chang Xu / StenincontestConcours international de photojournalisme Stenine 2021
Concours international de photojournalisme Stenine 2021 - Sputnik France, 1920, 18.10.2021
S'abonner
Le Concours international de photojournalisme Stenine a annoncé le vainqueur du Grand prix. En 2021, deux œuvres ont décroché la récompense principale du concours: ceux de la photographe de Saint-Pétersbourg Maria Guelman et de la reporter turque Sebnem Coskun.
L'annonce du Grand prix et des lauréats du Concours international de photojournalisme Stenine s'est déroulée dans le cadre d'une cérémonie en ligne au centre de presse multimédia du groupe médiatique Rossiya Segodnya, organisateur du concours. Deux œuvres ont été récompensées par le Grand prix: la série de la photographe de Saint-Pétersbourg Maria Guelman intitulée M+T et la photo de la reporter turque Sebnem Coskun Nouveau danger pour la vie sous-marine: les déchets de la Covid-19.
Les deux sont des histoires remplies d’émotions et marquantes racontées dans la langue de la photographie.
© Photo Sebnem Coskun / StenincontestNouveau danger pour la vie sous-marine: les déchets de la Covid-19
Nouveau danger pour la vie sous-marine: les déchets de la Covid-19  - Sputnik France
1/13
Nouveau danger pour la vie sous-marine: les déchets de la Covid-19
© Photo Maria Gelman / StenincontestRussie
Russie - Sputnik France
2/13
Russie
© Photo Joshua Irwandi / StenincontestLe Prix humain de la Covid-19
Le Prix humain de la Covid-19 - Sputnik France
3/13
Le Prix humain de la Covid-19
© Photo Luis Antonio Rojas / Stenincontest Perte de contrôle sur le Mexique
Perte de contrôle sur le Mexique
 - Sputnik France
4/13
Perte de contrôle sur le Mexique
© Photo Chandan Khanna / StenincontestDissent
Dissent - Sputnik France
5/13
Dissent
© Photo Mouneb Taim / Stenincontest Parkour dans les ruines
 Parkour dans les ruines - Sputnik France
6/13
Parkour dans les ruines
© Photo Muhammad Amdad Hossain / StenincontestBeauté des yeux
Beauté des yeux - Sputnik France
7/13
Beauté des yeux
© Photo Sharafat Ali / StenincontestCachemire: un héritage contesté
Cachemire: un héritage contesté  - Sputnik France
8/13
Cachemire: un héritage contesté
© Photo Sergueï Bobylev / StenincontestVisages de notre temps
Visages de notre temps - Sputnik France
9/13
Visages de notre temps
© Photo Rafid Yasar / StenincontestUn fermier heureux
Un fermier heureux - Sputnik France
10/13
Un fermier heureux
© Photo Abdul Momin / StenincontestConcours international de photojournalisme Stenine 2021
Concours international de photojournalisme Stenine 2021 - Sputnik France
11/13
Concours international de photojournalisme Stenine 2021
© Photo Luis Tato / StenincontestInvasion de criquets en Afrique de l'Est
Invasion de criquets en Afrique de l'Est   - Sputnik France
12/13
Invasion de criquets en Afrique de l'Est
© Photo Daria Issaïeva / Stenincontest Olympiade à domicile
 Olympiade à domicile - Sputnik France
13/13
Olympiade à domicile
1/13
Nouveau danger pour la vie sous-marine: les déchets de la Covid-19
2/13
Russie
3/13
Le Prix humain de la Covid-19
4/13
Perte de contrôle sur le Mexique
5/13
Dissent
6/13
Parkour dans les ruines
7/13
Beauté des yeux
8/13
Cachemire: un héritage contesté
9/13
Visages de notre temps
10/13
Un fermier heureux
11/13
Concours international de photojournalisme Stenine 2021
12/13
Invasion de criquets en Afrique de l'Est
13/13
Olympiade à domicile
La série M+T est un récit émouvant sur l'amour d'un couple de personnes âgées atteintes de trisomie dans le village social Svetlana, où vivent librement des personnes atteintes de différents troubles physiques et mentaux avec des éducateurs et des volontaires. Le plus important dans le travail sur la série, qui a demandé à Mary Gelman plus d'un an dans la région de Saint-Pétersbourg, est l'idée que l'amour n'a pas de limites.
Au sujet de sa participation au concours, la photographe a souligné: "Pour moi, la participation au concours Stenine est une opportunité d’attirer l'attention publique sur le thème social de mon investigation, partager ma vision, la possibilité d'un dialogue. Chaque année, je dépose mes œuvres pour ce concours avec un jury international professionnel parce que c'est une excellente plateforme pour s'exprimer, un soutien financier respectable pour les jeunes photographes et une approche de qualité de l'exposition des vainqueurs."
L’autre vainqueur du Grand prix de 2021 est la photojournaliste turque Sebnem Coskun avec sa photo de l'apnéiste Sahika Ercümen, participante au programme de développement de l'Onu pour la protection du monde sous-marin, plongeant dans le Bosphore. En parlant de son travail, Sebnem Coskun a souligné qu'elle souhaitait rendre la photo spéciale.
"Mon objectif était d'exprimer mon avis et de pointer le problème, indique l'auteur. Cela fait des années que je travaille sur le thème de la pollution des mers par des déchets plastiques et microplastiques. Avant la pandémie nous n'arrivions déjà pas à gérer l'immense quantité de plastique dans notre écosystème, or il existe depuis seulement 60-70 ans. La photo est prise dans le détroit du Bosphore. J'avais l'intention de chercher des déchets pendant l'immersion. Mais il était inutile de chercher, les déchets étaient partout."
Pendant la cérémonie en ligne ont également été annoncés les lauréats de 2021. Voici ce qu'a déclaré au sujet des œuvres qui ont remporté le concours la membre du jury Ruth Eichhorn (Allemagne), commissaire indépendante et rédactrice photo, ancienne directrice de la photo de l'édition allemande de la revue GEO:

"L'année 2020 était vraiment unique dans l'histoire, et ce pour plusieurs raisons. La plupart des photographes n'avaient pas la possibilité de voyager et, en conséquence, de terminer ou même de commencer leurs projets. C'est pourquoi mes attentes étaient plus modestes que d'habitude. Néanmoins, dès les premières photos j'ai ressenti de l'enthousiasme. Le storytelling (narration) sera toujours d'actualité. Il peut changer et évoluer, mais jamais disparaître. Chaque génération a quelque chose à dire. La photographie est un langage universel de notre époque qui n'a pas besoin de traduction." Ruth Eichhorn a également noté que "… les œuvres choisies ne sont pas une simple revue des événements mondiaux. C'est un voyage photo, un puzzle visuel qui rend hommage aux photographes et à leur point de vue".

Dans la nomination Actualités, la première place a été remportée par l’épitaphe visuelle poignante à toutes les victimes de la pandémie de coronavirus du photojournaliste indonésien Joshua Irwandi Le Prix humain de la Covid-19, et l'histoire du photographe indien Chandan Khanna Dissent sur les manifestations à Minneapolis, aux États-Unis, au printemps et en été 2020.
Le rinceau photographique complexe du festival de ski Vasaloppet China 2020 du photojournaliste Chang Xu a remporté le concours de photos uniques dans la nomination Ma planète. Parmi les séries dans cette catégorie, la victoire a été remportée par la chronique documentaire sur la catastrophe humanitaire sans précédent depuis 25 ans Invasion de criquets en Afrique de l'Est de l'Espagnol Luis Tato, multiple vainqueur du concours Stenine au fil des années, notamment le Grand prix de 2020.
Dans la nomination sportive, la meilleure œuvre unique a été la photo Parkour dans les ruines du reporter syrien Mouneb Taim. Parmi les séries, dans cette nomination la victoire a été remportée par l'histoire photo de la Russe Daria Issaïeva Olympiade à domicile, une session photo à distance avec des sportifs qui ont poursuivi leurs entraînements olympiques lors du confinement l'été dernier.
Dans la nomination Portrait. Héros de notre époque, les premières places ont été attribuées aux photojournalistes de Russie et d'Inde. Dans la catégorie photo unique, la victoire a été remportée par le Russe Sergueï Bobylev avec Visages de notre temps, un signe de respect infini envers les médecins qui ont sauvé des vies humaines pendant la pandémie de coronavirus. Parmi les séries, dans cette nomination la meilleure a été le reportage photo du photographe indien indépendant Sharafat Ali Cachemire: un héritage contesté.
La liste intégrale des lauréats du concours de 2021 a été publiée sur le site stenincontest.ru/stenincontest.com. Les œuvres choisies des vainqueurs du concours de 2021 seront exposés pendant la première moitié d'octobre sur le boulevard Gogol à Moscou en format d'exposition de rue.
Traditionnellement, dans le cadre du concours ont été prévus des prix spéciaux pour ses participants. En 2021, les œuvres ont reçu des distinctions spéciales dans trois nominations: Actualités, Ma planète et Portrait. Héros de notre époque. Les partenaires des nominations sont des médias internationaux majeurs tels que le Shanghai United Media Group (SUMG) et le holding médiatique arabe Al Mayadeen TV, ainsi que l'une des plus grandes organisations humanitaires du monde: le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).
Selon les partenaires des nominations, les meilleures sont: la photo unique Le Prix humain de la Covid-19 de Joshua Irwandi et la série La plaie de l'Europe d'Alexandre Ermotchenko, qui ont reçu le prix spécial du CICR "Pour la photo humanitaire" dans la nomination Actualités.
La série de portraits de médecins luttant contre la Covid-19 Vive la prévention de Patrick Junker a reçu le prix spécial d'Al Mayadeen TV dans la nomination Portrait. Héros de notre époque. La chronique documentaire de Luis Tato Invasion de criquets en Afrique de l'Est a reçu la mention du SUMG dans la nomination Ma planète.

A propos du concours

Le Concours international de photojournalisme Andreï Stenine, organisé par l'agence de presse Rossiya Segodnya sous l'égide de la Commission russe des affaires de l'UNESCO, se fixe pour objectif de soutenir les jeunes photographes et d'attirer l'attention de la société sur les enjeux du photojournalisme contemporain. Il s'agit d'une plateforme destinée aux jeunes photojournalistes - des personnes talentueuses, sensibles, ouvertes à la nouveauté, qui attirent notre attention sur les personnes et les événements qui nous entourent.
Les partenaires médiatiques généraux du concours sont: la chaîne nationale panrusse Rossia-Kultura, la chaîne Moskva 24, le site d'information Vesti.ru.
Les partenaires médiatiques internationaux du concours sont: l'agence de presse et radio Sputnik, la chaîne et le site RT, l'agence de presse Askanews, le groupe médiatique Independent Media, l'agence de presse Telam, l'agence de presse ANA, Shanghai United Media Group (SUMG), le site du journal China Daily, le site The Paper, le réseau médiatique Al Mayadeen, l'agence de presse Prensa Latina, le site DBW.
Avec le statut de partenaires médiatiques sectoriels, le concours est soutenu par: l'Union des journalistes de Russie, le site d'information YOung JOurnalists, le site Russian Photo, le site Photo-study.ru, l'école Académie de la photographie, le magazine Fotoargenta, le Club de la photographie de New Delhi, le magazine LF Magazine, le site All About Photo, le magazine de photographie EYE, le magazine Artdoc, le site IPhoto Channel, la plateforme internationale-partenaire-festival PhotON.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала