Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Palais de l'Elysée  - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
France

Une fresque jugée pornographique découverte au CHU de Toulouse, la direction réclame son décrochage

© Photo pixabay / AidaKhubaevaмасляные краски
масляные краски - Sputnik France, 1920, 26.10.2021
S'abonner
Le syndicat Sud du CHU de Toulouse demande à la direction de décrocher au plus vite "une fresque pornographique" à caractère "sexiste", découverte sur un mur de l'internat. Elle représente des membres du personnel nus dans des positions sexuelles. Un cas similaire avait déjà perturbé le travail de l’hôpital il y a trois ans.
La présence d’une fresque de deux mètres sur trois, représentant entre autres une femme à moitié nue à quatre pattes au milieu des ordures, et des personnes dénudées dans des positions sexuelles variées sur le mur de la cantine de l’internat de l'hôpital Purpan, qui dépend du CHU de Toulouse, a été signalée la semaine dernière par l’association Osez le féminisme, saisie à son tour par le collectif "Jeudi11-2". Elle suscite l’indignation et la colère de plusieurs employés, relate France 3.
Elle y est affichée cependant depuis cet été et représente une version pornographique du tableau d'Eugène Delacroix "La liberté guidant le peuple".
"Cette fresque est contraire au respect de la dignité humaine et aux valeurs portées par le service public", a indiqué au média Isabelle Prono, membre du syndicat Sud du CHU de Toulouse et du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l'établissement.

Elle sera retirée

Ce mardi matin, les représentants syndicaux et la direction du CHU ont organisé une rencontre d'"enquête administrative". À son issue, les syndicats ont déclaré que la direction demandait son retrait "immédiat", indique La Dépêche.
Mais outre son décrochage, le syndicat et les associations réclament des mesures à long terme pour lutter contre les violences sexuelles et sexistes au sein de l'hôpital. "Il y a un problème plus grave, un problème de fond car cette fresque s'inscrit directement dans la lignée de celle peinte en 2018", déplore auprès de BFM TV Isabelle Prono, membre du syndicat Sud du CHU de Toulouse.
En effet, une autre avait été accrochée sur le mur de la salle de garde du CHU de Toulouse il y a trois ans. Elle représentait une femme nue entourée de personnes habillées en moine et avait été retirée après une indignation massive des internes qui avaient même rédigé une lettre ouverte réclamant son décrochage.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала