Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Une lentille - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Multimédia

La 26e Conférence des Nations unies sur le climat s’ouvre à Glasgow

S'abonner
La 26e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP26) a lieu à Glasgow, au Royaume-Uni, du 31 octobre au 12 novembre.
La conférence vise à accélérer la réalisation des objectifs de l’accord de Paris et de la convention-cadre des Nations unies sur le climat. Environ 30.000 représentants d’organisations non gouvernementales, journalistes et délégués de différents pays y participent.
Découvrez la première journée de la conférence dans ce diaporama de Sputnik.
© AFP 2021 Christopher Furlong / POOL

La 26e Conférence des Nations unies sur le climat s’est ouverte à Glasgow avec un an de retard après avoir été reportée en raison de la pandémie de coronavirus. Les 1er et 2 novembre, la conférence a accueilli un sommet au cours duquel quelque 120 chefs d’État et de gouvernement se sont exprimés sur les mesures prises dans leur pays et au niveau international pour lutter contre le changement climatique.

Sur la photo: le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Président français Emmanuel Macron lors de la COP26 à Glasgow.

La 26e Conférence des Nations unies sur le climat s’est ouverte à Glasgow avec un an de retard après avoir été reportée en raison de la pandémie de coronavirus. Les 1er et 2 novembre, la conférence a accueilli un sommet au cours duquel quelque 120 chefs d’État et de gouvernement se sont exprimés sur les mesures prises dans leur pays et au niveau international pour lutter contre le changement climatique.Sur la photo: le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Président français Emmanuel Macron lors de la COP26 à Glasgow. - Sputnik France
1/15

La 26e Conférence des Nations unies sur le climat s’est ouverte à Glasgow avec un an de retard après avoir été reportée en raison de la pandémie de coronavirus. Les 1er et 2 novembre, la conférence a accueilli un sommet au cours duquel quelque 120 chefs d’État et de gouvernement se sont exprimés sur les mesures prises dans leur pays et au niveau international pour lutter contre le changement climatique.

Sur la photo: le Premier ministre britannique Boris Johnson et le Président français Emmanuel Macron lors de la COP26 à Glasgow.

© REUTERS / Alberto Pezzali/Pool

Le Président américain Joe Biden, le Premier ministre britannique Boris Johnson, le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande par intérim Angela Merkel comptent parmi les intervenants.

Le Président américain Joe Biden, le Premier ministre britannique Boris Johnson, le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande par intérim Angela Merkel comptent parmi les intervenants. - Sputnik France
2/15

Le Président américain Joe Biden, le Premier ministre britannique Boris Johnson, le Président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande par intérim Angela Merkel comptent parmi les intervenants.

© REUTERS / Daniel Leal-Olivas/Pool

La conférence, qui se déroulera jusqu’au 12 novembre, sera suivie par quelque 30.000 ONG, journalistes et délégués du monde entier. Elle est organisée par le Royaume-Uni et l’Italie.

Sur la photo: Catherine, duchesse de Cambridge, lors de la réception de la conférence de Glasgow.

La conférence, qui se déroulera jusqu’au 12 novembre, sera suivie par quelque 30.000 ONG, journalistes et délégués du monde entier. Elle est organisée par le Royaume-Uni et l’Italie.Sur la photo: Catherine, duchesse de Cambridge, lors de la réception de la conférence de Glasgow. - Sputnik France
3/15

La conférence, qui se déroulera jusqu’au 12 novembre, sera suivie par quelque 30.000 ONG, journalistes et délégués du monde entier. Elle est organisée par le Royaume-Uni et l’Italie.

Sur la photo: Catherine, duchesse de Cambridge, lors de la réception de la conférence de Glasgow.

© REUTERS / Yves Herman

La conférence vise à accélérer la réalisation des objectifs de l’accord de Paris et de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques afin d’éviter une catastrophe climatique mondiale.

La conférence vise à accélérer la réalisation des objectifs de l’accord de Paris et de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques afin d’éviter une catastrophe climatique mondiale. - Sputnik France
4/15

La conférence vise à accélérer la réalisation des objectifs de l’accord de Paris et de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques afin d’éviter une catastrophe climatique mondiale.

© REUTERS / Hannah Mckay

S’adressant aux participants à la conférence, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a déclaré que l’humanité avait atteint un tel point qu’elle devait enfin cesser de "traiter la nature comme des toilettes" et de creuser "nos propres tombes".

Sur la photo: un policier lors de la COP26 à Glasgow.

S’adressant aux participants à la conférence, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a déclaré que l’humanité avait atteint un tel point qu’elle devait enfin cesser de "traiter la nature comme des toilettes" et de creuser "nos propres tombes".Sur la photo: un policier lors de la COP26 à Glasgow. - Sputnik France
5/15

S’adressant aux participants à la conférence, Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, a déclaré que l’humanité avait atteint un tel point qu’elle devait enfin cesser de "traiter la nature comme des toilettes" et de creuser "nos propres tombes".

Sur la photo: un policier lors de la COP26 à Glasgow.

© AP Photo / Erin Schaff/The New York Times

Selon Guterres, le monde est "au bord du gouffre", rappelant que le niveau des mers monte deux fois plus vite qu’il y a 30 ans, que les océans sont plus chauds que jamais et que certaines parties de la forêt amazonienne émettent désormais plus de carbone qu’elles n’en absorbent.

Sur la photo: Joe Biden lors de l’ouverture de la conférence de Glasgow.

Selon Guterres, le monde est "au bord du gouffre", rappelant que le niveau des mers monte deux fois plus vite qu’il y a 30 ans, que les océans sont plus chauds que jamais et que certaines parties de la forêt amazonienne émettent désormais plus de carbone qu’elles n’en absorbent.Sur la photo: Joe Biden lors de l’ouverture de la conférence de Glasgow. - Sputnik France
6/15

Selon Guterres, le monde est "au bord du gouffre", rappelant que le niveau des mers monte deux fois plus vite qu’il y a 30 ans, que les océans sont plus chauds que jamais et que certaines parties de la forêt amazonienne émettent désormais plus de carbone qu’elles n’en absorbent.

Sur la photo: Joe Biden lors de l’ouverture de la conférence de Glasgow.

© REUTERS / Lee Smith

Tous les participants à la COP26 ont convenu qu’il fallait agir contre le réchauffement de la planète. Les chefs d’État et de gouvernement ont fait part de leurs plans de réduction des émissions, demandant plus d’argent pour le climat et proposant de nouveaux outils.

Tous les participants à la COP26 ont convenu qu’il fallait agir contre le réchauffement de la planète. Les chefs d’État et de gouvernement ont fait part de leurs plans de réduction des émissions, demandant plus d’argent pour le climat et proposant de nouveaux outils. - Sputnik France
7/15

Tous les participants à la COP26 ont convenu qu’il fallait agir contre le réchauffement de la planète. Les chefs d’État et de gouvernement ont fait part de leurs plans de réduction des émissions, demandant plus d’argent pour le climat et proposant de nouveaux outils.

© REUTERS / Phil Noble/Pool

Le Président gabonais Ali Bongo Ondimba lors de la conférence de Glasgow.

Le Président gabonais Ali Bongo Ondimba lors de la conférence de Glasgow. - Sputnik France
8/15

Le Président gabonais Ali Bongo Ondimba lors de la conférence de Glasgow.

© REUTERS / Daniel Leal-Olivas/Pool

Avant même le début de la conférence, le Royaume-Uni, en tant que pays hôte, a déclaré que l’échec de la COP26 anéantirait tous les efforts mondiaux visant à protéger le climat.

Sur la photo: le prince Charles et William, duc de Cambridge, lors de la réception organisée pour les participants à la conférence de Glasgow.

Avant même le début de la conférence, le Royaume-Uni, en tant que pays hôte, a déclaré que l’échec de la COP26 anéantirait tous les efforts mondiaux visant à protéger le climat.Sur la photo: le prince Charles et William, duc de Cambridge, lors de la réception organisée pour les participants à la conférence de Glasgow. - Sputnik France
9/15

Avant même le début de la conférence, le Royaume-Uni, en tant que pays hôte, a déclaré que l’échec de la COP26 anéantirait tous les efforts mondiaux visant à protéger le climat.

Sur la photo: le prince Charles et William, duc de Cambridge, lors de la réception organisée pour les participants à la conférence de Glasgow.

© REUTERS / Alberto Pezzali/Pool

Lors de l’ouverture de la conférence, Boris Johnson a comparé l’agenda climatique aux frasques auxquelles James Bond est confronté. Il a rappelé qu’il ne s’agissait pas "d’un film, l’horloge tourne". "Il est minuit moins une sur l'horloge de l'apocalypse. Nous devons agir maintenant", a souligné le Premier ministre britannique.

Lors de l’ouverture de la conférence, Boris Johnson a comparé l’agenda climatique aux frasques auxquelles James Bond est confronté. Il a rappelé qu’il ne s’agissait pas "d’un film, l’horloge tourne". "Il est minuit moins une sur l'horloge de l'apocalypse. Nous devons agir maintenant", a souligné le Premier ministre britannique. - Sputnik France
10/15

Lors de l’ouverture de la conférence, Boris Johnson a comparé l’agenda climatique aux frasques auxquelles James Bond est confronté. Il a rappelé qu’il ne s’agissait pas "d’un film, l’horloge tourne". "Il est minuit moins une sur l'horloge de l'apocalypse. Nous devons agir maintenant", a souligné le Premier ministre britannique.

© REUTERS / Yves Herman

Des danseurs indonésiens se produisent lors de l’ouverture de la COP26 à Glasgow.

Des danseurs indonésiens se produisent lors de l’ouverture de la COP26 à Glasgow. - Sputnik France
11/15

Des danseurs indonésiens se produisent lors de l’ouverture de la COP26 à Glasgow.

© REUTERS / Kevin Lamarque/Pool

Boris Johnson et Joe Biden lors de la conférence de Glasgow.

Boris Johnson et Joe Biden lors de la conférence de Glasgow. - Sputnik France
12/15

Boris Johnson et Joe Biden lors de la conférence de Glasgow.

© REUTERS / Yves Herman

Tous les dirigeants mondiaux ne seront pas présents à la COP26. C’est le cas des Présidents russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping, intervenu par visioconférence lors du sommet du G20, qui n’ont pas pu se rendre à Glasgow, mais ont transmis leurs allocutions par écrit et par enregistrement vidéo. La délégation russe participant à la conférence est dirigée par le vice-Premier ministre Alexeï Overtchouk.

Tous les dirigeants mondiaux ne seront pas présents à la COP26. C’est le cas des Présidents russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping, intervenu par visioconférence lors du sommet du G20, qui n’ont pas pu se rendre à Glasgow, mais ont transmis leurs allocutions par écrit et par enregistrement vidéo. La délégation russe participant à la conférence est dirigée par le vice-Premier ministre Alexeï Overtchouk. - Sputnik France
13/15

Tous les dirigeants mondiaux ne seront pas présents à la COP26. C’est le cas des Présidents russe et chinois, Vladimir Poutine et Xi Jinping, intervenu par visioconférence lors du sommet du G20, qui n’ont pas pu se rendre à Glasgow, mais ont transmis leurs allocutions par écrit et par enregistrement vidéo. La délégation russe participant à la conférence est dirigée par le vice-Premier ministre Alexeï Overtchouk.

© REUTERS / Alberto Pezzali/Pool

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a refusé de se rendre à la conférence, invoquant la non-conformité des protocoles des organisateurs aux normes de sécurité.

Sur la photo: la chancelière allemande par intérim Angela Merkel et la duchesse de Cornouailles Camilla participent à la réception organisée pour les participants à la COP26 à Glasgow.

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a refusé de se rendre à la conférence, invoquant la non-conformité des protocoles des organisateurs aux normes de sécurité.Sur la photo: la chancelière allemande par intérim Angela Merkel et la duchesse de Cornouailles Camilla participent à la réception organisée pour les participants à la COP26 à Glasgow. - Sputnik France
14/15

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a refusé de se rendre à la conférence, invoquant la non-conformité des protocoles des organisateurs aux normes de sécurité.

Sur la photo: la chancelière allemande par intérim Angela Merkel et la duchesse de Cornouailles Camilla participent à la réception organisée pour les participants à la COP26 à Glasgow.

© REUTERS / Jeff J Mitchell/Pool

La convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques a été adoptée en 1992, marquant le début de la coopération internationale sur la question.

Sur la photo (de gauche à droite): le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le Premier ministre britannique Boris Johnson, Sir David Attenborough, radiodiffuseur et naturaliste, cadre manager à la BBC, lors de la cérémonie d’ouverture de la COP26 à Glasgow.

La convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques a été adoptée en 1992, marquant le début de la coopération internationale sur la question.Sur la photo (de gauche à droite): le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le Premier ministre britannique Boris Johnson, Sir David Attenborough, radiodiffuseur et naturaliste, cadre manager à la BBC, lors de la cérémonie d’ouverture de la COP26 à Glasgow. - Sputnik France
15/15

La convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques a été adoptée en 1992, marquant le début de la coopération internationale sur la question.

Sur la photo (de gauche à droite): le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le Premier ministre britannique Boris Johnson, Sir David Attenborough, radiodiffuseur et naturaliste, cadre manager à la BBC, lors de la cérémonie d’ouverture de la COP26 à Glasgow.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала