Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
Assemblée générale des Nations unies (New York) - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
International

Ethiopie: le Conseil de sécurité appelle à un cessez-le-feu "durable"

© Sputnik . Andreï Solomonov  / Aller dans la banque de photosAddis-Abeba, image d'illustration
Addis-Abeba, image d'illustration  - Sputnik France, 1920, 06.11.2021
S'abonner
Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est dit vendredi "profondément préoccupé" par l’intensification des affrontements dans le nord de l’Éthiopie, tout en appelant à un cessez-le-feu durable “qui soit négocié”.
Dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion consacrée à la situation en Ethiopie, l’instance exécutive de l’ONU a demandé la cessation des hostilités et l’instauration d’un dialogue national inclusif afin de résoudre la crise actuelle et de jeter les bases qui permettraient d’assurer la paix et la stabilité dans tout le pays.
Les membres du Conseil se sont également dits “très inquiets” des répercussions du conflit sur la situation humanitaire en Éthiopie, ainsi que sur la stabilité du pays et, plus largement, de la région.
Ils ont par ailleurs salué les efforts déployés par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies en réponse à la situation en Éthiopie, appelant à garantir un accès humanitaire “sûr et sans entrave” aux populations.
Les Quinze ont aussi demandé à ce que les services publics soient rétablis et que l’assistance humanitaire soit intensifiée, réaffirmant par la même leur appui à l’action menée par les organisations régionales, notamment l’Union africaine.
Les membres du Conseil de sécurité ont, de même, réaffirmé leur “profond” attachement à la souveraineté, à l’indépendance politique, à l’intégrité territoriale et à l’unité de l’Éthiopie.
Depuis dimanche dernier, la tension est montée d’un cran entre les forces éthiopiennes et les rebelles du front de libération du peuple du Tigray (TPLF) autour des villes de Kombolcha et de Dessie relevant de l’Etat régional d’Amhara, situé quelque 400 kilomètres au nord de la capitale Addis-Abeba.
Face à cette situation, le gouvernement éthiopien a déclaré mardi l’état d’urgence pour six mois dans tout le pays à l’issue d’une réunion du Conseil des ministres.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала