Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les négociations sur le nucléaire iranien reprennent dans la méfiance

Ebrahim Raïssi  - Sputnik France, 1920, 29.11.2021
S'abonner
L'Iran et les puissances signataires de l'accord sur son programme nucléaire se retrouvent ce lundi à Vienne pour tenter de sauver ce pacte conclu en 2015 mais les chances de progrès semblent ténues alors que Téhéran maintient une ligne de fermeté et que la frustration grandit côté occidental.
Les diplomates soulignent que le temps presse pour ressusciter le Plan d'action global commun (PAGC, ou JCPoA en anglais), négocié de haute lutte par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, l'Union européenne et l'Allemagne, puis torpillé en 2018 par le retrait des Etats-Unis.
Ce retrait décidé par Donald Trump, assorti d'un rétablissement de sanctions américaines, a incité l'Iran à s'affranchir également de cet accord censé encadrer ses activités nucléaires.
Après l'arrivée à la Maison blanche de Joe Biden en début d'année, six séances de négociations indirectes entre Américains et Iraniens ont eu lieu d'avril à juin dans la capitale autrichienne, où siège l'Agence internationale de l'agence atomique (AIEA), mais ce processus a été gelé avec l'élection de l'ultraconservateur Ebrahim Raïssi à la présidence de l'Iran.
La nouvelle équipe de négociateurs iraniens a formulé des demandes jugées irréalistes par les Européens et les Américains, affirment des diplomates occidentaux.
"Nos demandes sont claires. C'est aux autres parties et en particulier aux Américains de décider s'ils veulent que cet accord soit ou non ressuscité. Ils ont abandonné le pacte, donc ils doivent y revenir et lever toutes les sanctions", a dit à Reuters un responsable iranien proche des pourparlers.
La République islamique exige la levée de toutes les sanctions américaines et européennes prises depuis 2017, y compris celles n'ayant aucun rapport avec son programme nucléaire.
Le ministère iranien des Affaires étrangères a exclu toute rencontre directe entre responsables iraniens et américains à l'occasion de ces pourparlers censés reprendre à 13h00 GMT.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала