Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

USA: la Cour suprême examine une loi du Mississippi sur l'avortement

© AP Photo / J. Scott ApplewhiteLa Cour suprême américaine . Washington, Avril 12, 2016.
La Cour suprême américaine . Washington, Avril 12, 2016.  - Sputnik France, 1920, 01.12.2021
S'abonner
La Cour suprême américaine va examiner mercredi s'il y a lieu de revenir sur le droit à l'avortement aux Etats-Unis après la demande de l'Etat du Mississippi d'annuler le célèbre arrêt Roe contre Wade de 1973 qui avait légalisé l'avortement.
La plus haute juridiction des Etats-Unis, dont six des neuf juges sont des conservateurs, va entendre pendant 70 minutes au moins les plaidoiries à partir de 15 heures GMT dans le cadre d'un appel déposé par le Mississippi qui veut interdire l'avortement au-delà de 15 semaines de grossesse.
Des tribunaux ont jusqu'à présent bloqué le projet de loi du Mississippi.
La Jackson Women's Health Organization, la seule clinique pratiquant l'avortement dans le Mississippi, avait contesté la loi devant la justice et avait reçu le soutien de l'administration de Joe Biden.
La Cour suprême devrait rendre sa décision d'ici la fin du mois de juin.
Partisans et opposants à l'avortement se sont rassemblés devant le bâtiment de la Cour suprême.
Les manifestants anti-avortement ont brandi d'imposantes banderoles sur lesquelles on pouvait lire: "l'avortement est un meurtre".
De leur côté, les pro-IVG ont scandé: "Que voulons-nous ? L'accès à l'avortement. Quand le voulons-nous ? Maintenant."
Dans son arrêt Roe contre Wade, la Cour suprême avait légalisé le droit à l'avortement, déclarant que les États ne pouvaient pas l'interdire avant la période de viabilité du fœtus, estimée par les médecins entre 24 et 28 semaines de grossesse.
Par un arrêt de 1992, elle a confirmé sa jurisprudence et interdit des lois entravant de manière excessive l'accès à l'avortement.
Par le passé, plusieurs Etats ont tenté de mettre en place des interdictions d'avorter à partir du moment où les battements de coeur du foetus sont perceptibles, soit autour de six semaines et souvent avant que les femmes ne se rendent compte de leur grossesse.
Jusqu'ici, ces législations avaient toutes été invalidées par la Cour suprême en vertu de la jurisprudence Roe contre Wade.
En septembre, la Cour suprême des Etats-Unis a refusé de suspendre une loi de l'Etat du Texas interdisant d'avorter après six semaines de grossesse.
Mais à la mi-octobre l'administration Biden a demandé à la Cour de bloquer cette loi du Texas.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала