Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Climat: Shell se retire d'un projet pétrolier controversé au nord de l'Écosse

© AP Photo / Peter DejongRoyal Dutch Shell
Royal Dutch Shell - Sputnik France, 1920, 03.12.2021
S'abonner
Le géant des hydrocarbures Shell a annoncé son retrait d'un projet de champ pétrolier au large des îles Shetland, au nord de l'Écosse, plongeant dans le doute l'avenir de l'exploration pétrolière dans la région.
L'intérêt économique en faveur d'un investissement dans le projet Cambo, contesté par les ONG environnementales et dont Shell détient 30%, n'est pas "assez solide pour le moment", a indiqué l'entreprise dans un communiqué.
Alors que le projet est toujours en attente du feu vert du gouvernement britannique, les militants pour le climat pressent depuis plusieurs mois pour son abandon, estimant que c'est l'unique moyen d'atteindre la neutralité carbone promise par le Royaume-Uni d'ici 2050.
Or, le champ pétrolier de Cambo, qui contiendrait l'équivalent de plus de 800 millions de barils de pétrole, pourrait être la solution pour Londres qui veut se défaire de sa dépendance aux importations d'hydrocarbures.
Pour l'ONG Greenpeace, la décision de Shell "devrait être le coup fatal pour Cambo", estimant que le gouvernement "est de plus en plus seul à soutenir le champ pétrolier".
"Le rejet du permis est la seule option" viable, a insisté l'ONG dans un communiqué, exhortant le gouvernement britannique à s'atteler à la transition vers "les industries vertes du futur".
L'accord final de la COP26 organisé par le Royaume-Uni à Glasgow a pour la première fois explicitement mis en cause les énergies fossiles comme principaux responsables du réchauffement climatique, appelant à "la sortie des subventions inefficaces" à ces énergies.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала