Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Macron s'apprête à signer un contrat avec les EAU pour la vente d'avions Rafale

© AFP 2021 CHRISTOPHE SIMONUn Rafale, le 11 septembre 2021
Un Rafale, le 11 septembre 2021 - Sputnik France, 1920, 03.12.2021
S'abonner
La France signera le 3 décembre plusieurs contrats importants avec les Émirats arabes unis et Paris pourrait finalement conclure la vente d'avions Rafale, d'une valeur de plusieurs milliards de dollars, ont déclaré deux sources.
Emmanuel Macron entame vendredi un voyage de deux jours dans le Golfe, lors duquel il se rendra également au Qatar et en Arabie saoudite.
Sa visite intervient à un moment où les États arabes du Golfe ont exprimé leur incertitude quant à l'attention portée par les États-Unis à la région, alors même qu'ils cherchent à obtenir davantage d'armes de leur principal allié en matière de sécurité.
Le dirigeant français a noué de bonnes relations avec le prince héritier d'Abou Dhabi, Cheikh Mohammed ben Zayed al-Nahyan, et les investissements circulent entre les deux pays. Paris dispose d'ailleurs d'une base militaire permanente dans la capitale émiratie.
Les sources ont indiqué qu'Abou Dhabi pourrait acheter environ 60 avions de chasse construits par Dassault Aviation, tout en précisant que l'accord n'était pas finalisé.
Il s'agirait du plus important achat groupé d'avions Rafale, en dehors de ceux effectués par l'armée française.
"Je ne veux pas dévoiler le cadeau de Noël du Président", a déclaré Anouar Gargach, le conseiller diplomatique du Président des EAU, aux journalistes avant la visite, lorsqu'on lui a demandé si Abou Dhabi allait acheter les avions de combat.
"Il s'agit d'une excellente relation et plusieurs accords seront signés. Après la visite du président, les rapports dans différents domaines seront renforcés", a ajouté Anouar Gargach.
La présidence française a refusé de confirmer ou d'infirmer la vente et Dassault n'a pas pu être joint immédiatement pour un commentaire.
Emmanuel Macron assistera à une cérémonie de signature avec Cheikh Mohammed ben Zayed al-Nahyan en marge de l'Exposition universelle 2020 de Dubaï plus tard vendredi, a indiqué la présidence jeudi dans un communiqué.
Les négociations en cours concernant les avions Rafale durent depuis plus de dix ans. En 2011, Abou Dhabi a publiquement rejeté l'offre de la France de fournir 60 de ces avions de combat, la jugeant "non compétitive et irréalisable". Les EAU possèdent déjà des avions de guerre Mirage.
Le 19 novembre, l'hebdomadaire économique Challenges a rapporté que les discussions portant sur la commande d'"une trentaine, voire même (d') une soixantaine" d'avions étaient à un stade avancé et qu'elles pourraient être conclues lors de la visite d'Emmanuel Macron.
Des sources militaires affirment que les avions Rafale remplaceraient la flotte de Mirage des EAU, mais qu'il est peu probable qu'ils supplantent le F-35 américain, Abou Dhabi continuant à assurer sa sécurité auprès de deux grands fournisseurs, la France et les États-Unis.
L'accord serait néanmoins perçu comme un signal d'impatience alors que le Congrès américain hésite à approuver un accord sur les F-35, s'inquiétant des relations entre les EAU et la Chine, notamment à cause de la prévalence de la technologie 5G de Huawei dans le pays.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала