Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Sur le Coran je vais t'égorger": une procession catholique menacée à Nanterre

Croix - Sputnik France, 1920, 12.12.2021
S'abonner
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a condamné le 11 décembre sur Twitter des "actes inadmissibles" après qu'une trentaine de fidèles catholiques aient rapporté avoir été insultés et menacés par plusieurs individus lors d'une procession religieuse mercredi à Nanterre (Hauts-de-Seine).
"Actes inadmissibles. La liberté de culte doit pouvoir s'exercer en toute sérénité dans notre pays. Soutien aux catholiques de France", a déclaré Gérald Darmanin sur Twitter. "Une plainte est sur le point d'être déposée", a indiqué de son côté le diocèse de Nanterre.
Mercredi, une trentaine de fidèles catholiques se sont réunis lors d'une procession aux flambeaux entre les églises Saint-Joseph et Sainte-Marie-des-Fontenelles à Nanterre.
"Lors de cette marche, étaient prévus deux arrêts. Pendant le premier arrêt, la procession a été prise à partie par plusieurs personnes qui ont proféré des insultes et des menaces grossières et violentes", a indiqué le diocèse de Nanterre dans un communiqué.
Des témoignages récoltés par Le Figaro, et confirmés par le diocèse de Nanterre à l'AFP, font état d'un groupe de dix personnes menaçantes, dont "trois meneurs principaux". La préfecture de police a indiqué sur Twitter que trois personnes avaient pris à partie la procession.
Le Figaro cite également des témoignages rapportant des insultes et des menaces telles que "kouffars" ("mécréants") et "Wallah sur le Coran je vais t'égorger", des propos confirmés par le diocèse de Nanterre à l'AFP. "Le flambeau d'un fidèle a été arraché et projeté sur les participants", a aussi précisé le diocèse.
"Ce sont bien des insultes, des menaces de violences, mais il faut qu'on recueille la plainte pour laisser le parquet qualifier juridiquement les propos qui ont été tenus", a souligné la préfecture des Hauts-de-Seine à l'AFP.
Dans un communiqué, le préfet des Hauts-de-Seine Laurent Hottiaux a indiqué "condamner fermement les injures, menaces et intimidations" proférées lors de cette procession, et "exprimer sa solidarité avec les catholiques de Nanterre".
La préfecture a souligné avoir demandé "à compter de (samedi) soir" un renforcement de la vigilance et des rondes aux abords des lieux de culte du département.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала