Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik France, 1920, 22.09.2021
Covid-19

La HAS prône un rappel vaccinal à 3 mois face à Omicron

© AFP 2021 FRED TANNEAUUne infirmière tient une seringue avec le vaccin de Pfizer, le 31 mai 2021
Une infirmière tient une seringue avec le vaccin de Pfizer, le 31 mai 2021 - Sputnik France, 1920, 24.12.2021
S'abonner
La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande dans un avis publié vendredi de réduire à trois mois le délai entre la primovaccination contre le COVID-19 et le rappel et d'élargir la campagne de rappel aux adolescents fragiles, afin de tenter de freiner la propagation du variant Omicron du coronavirus SARS-CoV-2, particulièrement contagieux.
Alors que la France est confrontée depuis plusieurs semaines à une cinquième vague épidémique liée au variant Delta du coronavirus responsable du COVID-19, elle subit désormais l'expansion "très rapide du variant Omicron (...) beaucoup plus contagieux que le Delta et (qui) semble échapper partiellement aux vaccins", note la HAS.
"Le contexte épidémique actuel préoccupant justifie une accélération de la campagne vaccinale" pour augmenter le niveau de protection de la population, souligne-t-elle dans son avis, en suggérant "un rappel possible à partir de trois mois après la primovaccination (...) y compris pour les adolescents fragiles âgés de 12 à 17 ans".
Elle se prononcera "ultérieurement" sur l'éventuel élargissement de la campagne de rappel vaccinal à l'ensemble des adolescents de cette tranche d'âge.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала