Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

George W. Bush avait admis qu’il "ne savait pas grand-chose des affaires internationales" en 1998

© Sputnik . Dmitri Astakhov / Aller dans la banque de photosGeorge W. Bush
George W. Bush  - Sputnik France, 1920, 31.12.2021
S'abonner
Alors que sa présidence a été marquée par ses initiatives à l’étranger, comme les invasions de l’Afghanistan et de l’Irak, George W. Bush avait auparavant déjà avoué qu’il manquait d’expérience en affaires internationales, selon des documents déclassifiés des Archives nationales britanniques.
Trois ans avant de devenir Président, George W. Bush s'était confié avec franchise sur ses connaissances dans le domaine international lors de sa première rencontre avec l’ambassadeur britannique aux États-Unis de l’époque.
"Bush a admis qu’à part le Mexique, il ne savait pas grande chose sur les affaires internationales et qu’il ferait bien afin d’élargir son expérience", a écrit Christopher Meyer, comme le révèlent des fichiers déclassifiés des Archives nationales du Royaume-Uni qui ont été consultés par divers médias britanniques.
Et de préciser:
"Sa vision du monde, comme il le sait bien, est fortement limitée aux horizons texan et mexicain."
Alors que cette rencontre s’était déroulée en 1998, à l’époque où George W. Bush était gouverneur du Texas et que les nouvelles élections approchaient, l’homme politique avait décliné l’invitation de Christopher Meyer à se rendre au Royaume-Uni.
"L’électorat texan ne lui pardonnerait pas s’il semblait ne plus se préoccuper de gouverner le Texas", a expliqué l’ancien ambassadeur britannique.

Politique étrangère

Malgré cette confession de George W. Bush, Christopher Meyer a estimé que, dans une perspective de course présidentielle, il était "de loin le favori" dans les salons politiques à Washington.
Et d’ajouter, toujours selon la même source, que cette rencontre a confirmé son opinion instantanée sur le futur chef d’État: "Très agréable, avec un bon sens de l’humour et de l'autodérision".
La présidence ultérieure de celui qui a brigué son premier mandat en 2000 pour ensuite le renouveler en 2004 a été toutefois dominée par sa politique étrangère agressive.
Ainsi, en 2001, les États-Unis ont organisé l’invasion de l’Afghanistan, débutant une guerre qui s’est poursuivie jusqu’en 2021, suite à laquelle les talibans* ont repris le contrôle du pays avec le retrait des forces américaines.
George W. Bush a également ordonné l’invasion de l’Irak en 2003, sous prétexte que le régime de Saddam Hussein aurait possédé des armes de destruction massive, sans n’avoir jamais réussi à le prouver. L’exécution de Saddam Hussein a ensuite entraîné le renforcement de Daech**, puisque cette organisation a compris des dizaines de milliers de soldats et officiers, anciens activistes du parti Baas qui était au pouvoir à l’époque, comme l’a à maintes reprises déclaré la Russie.
*Organisation sous sanctions de l'Onu pour activités terroristes
**Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала