Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La France condamne le tir de lanceur spatial par l'Iran

CC BY 2.0 / Guilhem Vellut / Garden @ Quai d’Orsay @ Ministry of Foreign Affairs @ ParisLe siège du ministère français des Affaires étrangères
Le siège du ministère français des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 31.12.2021
S'abonner
La France a "condamné", vendredi 31 décembre, le tir de lanceur spatial par Téhéran, au moment où les négociations sur le programme nucléaire iranien ont repris et enregistrent des "progrès".
"La France condamne ce lancement qui n'est pas conforme à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies", a indiqué la porte-parole du Quai d’Orsay dans un communiqué.
"Ces activités sont d'autant plus regrettables qu'elles interviennent à un moment où nous enregistrons des progrès dans la négociation nucléaire à Vienne", a-t-elle ajouté lors du point de presse électronique quotidien de son département.
Et de relever que le programme balistique iranien est une “source de préoccupation” pour la communauté internationale, dont les voisins de l'Iran et la France.
“La résolution 2231 du Conseil de sécurité appelle l'Iran à ne pas procéder à des activités liées aux missiles balistiques conçus pour être capables d'emporter des armes nucléaires, y compris les tirs. Du fait de la grande proximité des technologies employées pour les lancements spatiaux et les tirs balistiques, ce lancement participe directement aux progrès déjà préoccupants de l'Iran dans son programme de missiles balistiques. Le rôle du ministère de la Défense dans ce lancement témoigne du lien étroit entre ces deux programmes”, a ajouté la porte-parole de la diplomatie française.

Ce lancement fait par ailleurs suite au tir de missiles balistiques du 24 décembre, “qui étaient également non conformes à la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations unies”, a-t-elle rappelé.

“Nous appelons l'Iran à ne pas procéder à des nouveaux tirs de missiles balistiques conçus pour être capables d'emporter des armes nucléaires, y compris des lanceurs spatiaux, et enjoignons à l'Iran de respecter ses obligations au titre de l'ensemble des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies, y compris celles concernant les transferts d'armes et de technologies sensibles”, a conclu la porte-parole.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала