Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
 - Sputnik France, 1920, 12.01.2022
Garanties de sécurité
Des consultations entre la Russie et les États-Unis et la Russie et l'Otan consacrées aux propositions russes sur les garanties de sécurité se sont déroulées en janvier 2022 à Genève et Bruxelles.

Blinken soupçonne Poutine de vouloir rebâtir l’Union soviétique

© REUTERS / Alex Brandon/Pool Antony Blinken, secrétaire d'État de l'administration Biden
Antony Blinken, secrétaire d'État de l'administration Biden - Sputnik France, 1920, 09.01.2022
S'abonner
Le chef de la diplomatie américaine estime que Vladimir Poutine souhaite reconquérir l’influence exercée à l’époque par Moscou sur les républiques soviétiques.
Le Président russe a l’intention de rétablir l’ordre des choses du temps de l’Union soviétique, juge le secrétaire d’État américain Antony Blinken.
"Je crois que c’est ça; il s’agit d’un des objectifs poursuivis par le Président Poutine", a déclaré le chef de la diplomatie américaine à la question de savoir si, d’après lui, Moscou cherchait à faire renaître l’URSS.
Pour lui, cette volonté du Kremlin de reconquérir son influence perdue sur les ex-républiques soviétiques est inadmissible.
En décembre dernier, la vice-secrétaire d’État Victoria Nuland avait déjà accusé Vladimir Poutine d’aspirer "à reconstruire l’Union soviétique comme son héritage". Le Kremlin avait alors pointé l’impossibilité de réaliser un tel projet.

Pas de réduction de la présence US en Europe en vue

Les déclarations de M.Blinken surviennent à l’approche des pourparlers russo-américains sur les garanties de sécurité programmés à Genève pour le 10 janvier. Ils seront suivis d’un Conseil Russie-Otan, le 12 janvier, et de négociations entre la Russie et l’Organisation de sécurité et de coopération en Europe (OSCE), le 13.
Précédemment, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a assuré que les États-Unis n’avaient pas l’intention de restreindre leur présence militaire en Europe. "Nous n’étudions pas la possibilité de réduire nos forces en Europe ni de les redéployer", a-t-il tweeté.
Moscou veut pour sa part que Washington n’installe plus de bases militaires dans les pays ayant fait partie de l’URSS et cesse toute coopération avec ces États dans le domaine de la défense.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала