Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Mbappé tes mor": le joueur du PSG et une ancienne élue menacés à Bondy

© Sputnik . Alexey Philippov / Aller dans la banque de photosKylian Mbappé
Kylian Mbappé - Sputnik France, 1920, 11.01.2022
S'abonner
La fresque géante représentant Kylian Mbappé à Bondy a été taguée le week-end dernier. Les messages concernent le joueur et l’ancienne maire de la commune, où de nouvelles élections municipales se dérouleront après l’annulation des résultats de celles de 2020. L’ex-élue a porté plainte.
Deux tags "Mbappé tes mor [sic]" et "Thomasin nique ta mère [sic]" ont été retrouvés samedi 8 janvier sur la fresque géante de Kylian Mbappé à Bondy (Seine-Saint-Denis). La commune est sous tensions en raison des élections municipales partielles à venir, après que les résultats de celles de 2020 ont été annulés par le Conseil d’État. Les liens entre le joueur du PSG et l’ancienne maire Sylvine Thomassin semblent être la raison de ces menaces.
"Quand on menace de mort quelqu’un qui n’a rien à voir avec la politique pour la seule raison qu’il est un de mes proches, c’est insupportable", réagit l’ancienne maire socialiste dans un message publié sur Facebook.
"Cette fresque était un magnifique symbole, un appel à croire en ses rêves et toujours se battre pour les atteindre. Aujourd’hui, c’est aussi ce message d'espoir qui a été abîmé", déplore-t-elle.
Elle a indiqué lundi au Parisien qu’elle avait demandé à son avocat de déposer plainte. Comme le rappelle le quotidien francilien, Kylian Mbappé avait effectué une visite polémique dans sa ville natale en novembre dernier, en compagnie de l’ancienne maire, sans que la commune, alors dirigée par le maire Les Républicains Stephen Hervé, ne soit mis au courant. Ce dernier avait dénoncé une "instrumentalisation politique".
Lors du second tour des élections municipales, en juin 2020, le footballeur avait déjà posé avec l’ancienne maire, elle-même proche de sa famille. Il n’a pour l’heure pas publiquement réagi à l’apparition des tags sur la fresque à son effigie.

Élections partielles

Les élections municipales partielles se tiendront à Bondy les 23 et 30 janvier. En novembre dernier, le Conseil d’État avait annulé les résultats des élections de juin 2020, remportées par M.Hervé, mettant un terme à plus de 70 ans de gestion continue de la commune par la gauche. L’institution avait validé la constatation d’irrégularités pointées par le tribunal administratif de Montreuil, lui-même saisi par Sylvine Thomassin juste après l’annonce des résultats.
Lors de ce nouveau scrutin, l’ancienne maire qui avait perdu son siège à 64 voix près (pour une commune de plus de 50.000 habitants), compte bien le reprendre à son adversaire. Pour ce faire, elle proposera notamment la création d’un conseil local composé de 45 habitants tirés au sort. "Il fallait qu’on mette davantage les citoyens au cœur de nos décisions", explique-t-elle au Parisien.
Fin décembre, Mme Thomassin avait été visée par des tags inscrits sur plusieurs bâtiments municipaux, la poussant déjà à porter plainte contre X. Le maire Stephen Hervé avait également été victime d’actes d’intimidation après son entrée en fonction. "Il y a manifestement des gens excités dans cette campagne", résume-t-il auprès du quotidien.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала