Les Routes de la Soie vont passer par Damas, mais la Chine peut-elle reconstruire la Syrie?

© Sputnik . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosDamas
Damas - Sputnik France, 1920, 16.01.2022
La Syrie intègre officiellement le gigantesque réseau chinois des Routes de la Soie. Si cet accord est un nouvel atout diplomatique pour Assad, la reconstruction du pays par la Chine reste hypothétique, notamment à cause des sanctions américaines.
Mercredi 12 janvier, la Syrie et la Chine ont signé un protocole d’accord permettant à Damas de rejoindre les Routes de la Soie.
Ce projet économique titanesque, lancé par le Président Xi Jinping en 2013, connecte l’Empire du Milieu à 137 pays dans le monde par voie terrestre et maritime. À l’instar de ce qui s’est passé dans les autres pays participants, Pékin devrait inciter ses entreprises publiques et privées à investir en Syrie. Alors, la reconstruction syrienne, qui est estimée à 400 milliards de dollars, va-t-elle enfin survenir?
Si l’annonce donne incontestablement de l’air à Damas, tant que la politique américaine n’évolue pas vis-à-vis d’Assad, la Chine, pour éviter les sanctions américaines, ne devrait pouvoir investir massivement pour relever son allié arabe.
Plus d’informations dans ce nouvel épisode de Lignes Rouges en bref.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала