Le Kazakhstan, le Kirghizistan et l'Ouzbékistan confrontés à des coupures d'électricité

© Sputnik . Sergey MalgavkoDes pylônes électriques
Des pylônes  électriques  - Sputnik France, 1920, 25.01.2022
Les grandes villes de trois pays d'Asie centrale, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan et le Kirghizstan, ont connu mardi des coupures de courant, ont signalé les autorités et les habitants, après la déconnexion d'une importante ligne électrique au Kazakhstan.
Les réseaux électriques des trois anciennes républiques soviétiques sont interconnectés et reliés, via le Kazakhstan, au réseau électrique russe qu'ils peuvent utiliser pour faire face à des pénuries inattendues.
Mais la ligne électrique Nord-Sud du Kazakhstan, qui relie le sud du pays, densément peuplé, et ses deux voisins aux grandes centrales électriques du nord du Kazakhstan et au réseau russe, a été déconnectée mardi matin en raison de "déséquilibres d'urgence" dans la partie du réseau située en Asie centrale, a déclaré l'opérateur du réseau national KEGOC.
La panne a semé le chaos dans toute la région pendant plusieurs heures : les rames de métro sont restées coincées dans les tunnels, les skieurs sur les remontées mécaniques, les aéroports ont dû fermer, les pompes du chauffage urbain et de l'eau courante ont tourné au ralenti et les feux de circulation se sont éteints.
Aucun des trois pays concernés n'a signalé de problèmes avec ses centrales électriques qui auraient pu causer les déséquilibres.
Le Kazakhstan, qui a déjà connu des pénuries d'électricité en raison de la grande demande d'énergie de la part des mineurs de cryptomonnaies, a procédé à des coupures régulières de courant depuis le 24 janvier qui devraient durer jusqu'à la fin du mois, selon un document publié en ligne par l'un des mineurs.
Des coupures ont été signalées dans la plus grande ville du Kazakhstan, Almaty, et dans plusieurs grandes villes du sud du pays, proches des frontières ouzbèkes et kirghizes.
L'aéroport de Tachkent, la capitale ouzbèke, a dû brièvement cessé d'accepter des vols.
Les autorités ouzbèkes et kirghizes ont dit pour leur part qu'elles redémarraient les centrales électriques après des arrêts d'urgence et qu'elles resteraient dans un premier temps déconnectées du réseau d'Asie centrale.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала