Donbass - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
Opération militaire russe en Ukraine
Vladimir Poutine a annoncé le 24 février le début d’une "opération spéciale" pour "protéger les habitants" du Donbass.

Deux pays européens cessent de délivrer des visas aux citoyens russes

Prague - Sputnik France, 1920, 24.02.2022
La République Tchèque et la Lettonie ont annoncé jeudi qu'elles cessaient de délivrer des visas aux citoyens russes, dans le contexte de l'attaque russe en Ukraine.
"Nous suspendons le traitement des demandes de visas de la part de ressortissants russes dans toutes nos représentations diplomatiques à l'exception de cas humanitaires", a indiqué le Premier ministre tchèque Petr Fiala en conférence de presse, annonçant par ailleurs la fermeture des consulats tchèques à Saint-Pétersbourg et à Iekaterinbourg.
Dans le même temps, Prague retire son agrément au fonctionnement des consulats russes dans deux villes tchèques, Karlovy Vary et Brno.
Le ministre letton des Affaires étrangères Edgars Rinkevics a, quant à lui, annoncé sur Twitter le rappel "pour consultation de l'ambassadeur de Lettonie en Russie" et sa décision "de ne plus délivrer de visas lettons aux citoyens de la Fédération de Russie, sauf dans les cas d'urgence humanitaire".
Plus tôt dans la journée, l'autorité lettone de l'audiovisuel a annoncé une interdiction de diffusion de trois à cinq ans pour trois chaînes de télévision russes.
En Pologne aussi, le secrétaire d'État et délégué du gouvernement pour la cybersécurité Janusz Cieszynski a annoncé que le Conseil national de la radio-télévision a lui aussi décidé d'enlever les chaînes russes, dont RT, du registre des diffuseurs autorisés.
L'un des principaux câblo-opérateurs en Pologne, Orange, a de son côté annoncé la coupure de tous les canaux russes, selon son porte-parole cité par l'agence PAP.

Expulsions en 2021

Au printemps dernier, les autorités tchèques avaient décidé d'expulser plusieurs dizaines de diplomates russes suite aux révélations sur des explosions d'un dépôt de munitions sur le sol tchèque en 2014.
Les autorités russes avaient nié toute implication et réduit le personnel de l'ambassade tchèque à Moscou au strict minimum.
Depuis, la Tchéquie figure avec les États-Unis sur une "liste de pays inamicaux" dressée par les autorités russes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала