Situation près de Marioupol

Les troupes de la République populaire de Donetsk achèvent d’encercler Marioupol, la plus grande ville de la mer d’Azov. Selon les dirigeants de la République, l’encerclement autour de la ville sera prochainement resserré. La milice populaire de Donetsk a mis en place deux couloirs humanitaires pour évacuer les civils.
Découvrez la situation dans les environs de la deuxième plus grande ville de la RPD dans ce diaporama de Sputnik.
© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

La situation près de Mariupol reste extrêmement tendue. L’objectif principal de la milice populaire de la RPD est la prise de la ville, a déclaré le chef de la République, Denis Pouchiline.

La situation près de Mariupol reste extrêmement tendue. L’objectif principal de la milice populaire de la RPD est la prise de la ville, a déclaré le chef de la République, Denis Pouchiline. - Sputnik France
1/10

La situation près de Mariupol reste extrêmement tendue. L’objectif principal de la milice populaire de la RPD est la prise de la ville, a déclaré le chef de la République, Denis Pouchiline.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

Le soi-disant chaudron de Marioupol est en train de se resserrer. De l’avis des dirigeants de la République, l’encerclement autour de la ville sera resserré aujourd’hui.

Sur la photo: des munitions abandonnées par l’armée ukrainienne.

Le soi-disant chaudron de Marioupol est en train de se resserrer. De l’avis des dirigeants de la République, l’encerclement autour de la ville sera resserré aujourd’hui.Sur la photo: des munitions abandonnées par l’armée ukrainienne. - Sputnik France
2/10

Le soi-disant chaudron de Marioupol est en train de se resserrer. De l’avis des dirigeants de la République, l’encerclement autour de la ville sera resserré aujourd’hui.

Sur la photo: des munitions abandonnées par l’armée ukrainienne.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

Toutefois, la libération de Marioupol sera extrêmement difficile: non seulement les forces armées ukrainiennes, mais aussi les unités de nationalistes ukrainiens les plus agressives, dont le régiment spécial Azov, se trouvent dans la ville.

Sur la photo: un char ukrainien endommagé près du village de Gnoutovo, près de Marioupol.

Toutefois, la libération de Marioupol sera extrêmement difficile: non seulement les forces armées ukrainiennes, mais aussi les unités de nationalistes ukrainiens les plus agressives, dont le régiment spécial Azov, se trouvent dans la ville.Sur la photo: un char ukrainien endommagé près du village de Gnoutovo, près de Marioupol. - Sputnik France
3/10

Toutefois, la libération de Marioupol sera extrêmement difficile: non seulement les forces armées ukrainiennes, mais aussi les unités de nationalistes ukrainiens les plus agressives, dont le régiment spécial Azov, se trouvent dans la ville.

Sur la photo: un char ukrainien endommagé près du village de Gnoutovo, près de Marioupol.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

L’armée de la RPD ouvre des couloirs pour évacuer les civils de Marioupol vers la région de Zaporojie et la Russie. Les couloirs resteront en place jusqu’au 2 mars.

Sur la photo: les positions abandonnées de l’armée ukrainienne près de Marioupol.

L’armée de la RPD ouvre des couloirs pour évacuer les civils de Marioupol vers la région de Zaporojie et la Russie. Les couloirs resteront en place jusqu’au 2 mars.Sur la photo: les positions abandonnées de l’armée ukrainienne près de Marioupol. - Sputnik France
4/10

L’armée de la RPD ouvre des couloirs pour évacuer les civils de Marioupol vers la région de Zaporojie et la Russie. Les couloirs resteront en place jusqu’au 2 mars.

Sur la photo: les positions abandonnées de l’armée ukrainienne près de Marioupol.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

Dans le même temps, l’armée ukrainienne empêche les civils de quitter la ville.

Sur la photo: un lance-roquettes multiple Grad de la milice populaire de la RPD aux approches de Marioupol.

Dans le même temps, l’armée ukrainienne empêche les civils de quitter la ville.Sur la photo: un lance-roquettes multiple Grad de la milice populaire de la RPD aux approches de Marioupol. - Sputnik France
5/10

Dans le même temps, l’armée ukrainienne empêche les civils de quitter la ville.

Sur la photo: un lance-roquettes multiple Grad de la milice populaire de la RPD aux approches de Marioupol.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

Les informations sur la prise en otage de civils par des nationalistes à Marioupol se répandent déjà sur les réseaux sociaux.

Sur la photo: un char ukrainien endommagé près du village de Gnoutovo, près de Marioupol.

Les informations sur la prise en otage de civils par des nationalistes à Marioupol se répandent déjà sur les réseaux sociaux.Sur la photo: un char ukrainien endommagé près du village de Gnoutovo, près de Marioupol. - Sputnik France
6/10

Les informations sur la prise en otage de civils par des nationalistes à Marioupol se répandent déjà sur les réseaux sociaux.

Sur la photo: un char ukrainien endommagé près du village de Gnoutovo, près de Marioupol.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

Un combattant de la milice populaire de la RPD inspecte des systèmes antichars abandonnés par l’armée ukrainienne.

Un combattant de la milice populaire de la RPD inspecte des systèmes antichars abandonnés par l’armée ukrainienne. - Sputnik France
7/10

Un combattant de la milice populaire de la RPD inspecte des systèmes antichars abandonnés par l’armée ukrainienne.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

Au cours des dernières 24 heures, les forces armées ukrainiennes ont ouvert le feu sur le territoire de la RPD à 35 reprises en utilisant des lance-roquettes multiples, de l’artillerie de gros calibre et des mortiers.

Sur la photo: uniformes abandonnés par des militaires ukrainiens.

Au cours des dernières 24 heures, les forces armées ukrainiennes ont ouvert le feu sur le territoire de la RPD à 35 reprises en utilisant des lance-roquettes multiples, de l’artillerie de gros calibre et des mortiers.Sur la photo: uniformes abandonnés par des militaires ukrainiens. - Sputnik France
8/10

Au cours des dernières 24 heures, les forces armées ukrainiennes ont ouvert le feu sur le territoire de la RPD à 35 reprises en utilisant des lance-roquettes multiples, de l’artillerie de gros calibre et des mortiers.

Sur la photo: uniformes abandonnés par des militaires ukrainiens.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

La veille, 16 civils ont été blessés, dont certains grièvement, dans un fort bombardement de la ville de Gorlovka par les forces armées ukrainiennes.

Sur la photo: conséquences du bombardement du village de Gnoutovo, près de Marioupol.

La veille, 16 civils ont été blessés, dont certains grièvement, dans un fort bombardement de la ville de Gorlovka par les forces armées ukrainiennes.Sur la photo: conséquences du bombardement du village de Gnoutovo, près de Marioupol. - Sputnik France
9/10

La veille, 16 civils ont été blessés, dont certains grièvement, dans un fort bombardement de la ville de Gorlovka par les forces armées ukrainiennes.

Sur la photo: conséquences du bombardement du village de Gnoutovo, près de Marioupol.

© Sputnik . Ivan Rodionov / Aller dans la banque de photos

Les documents relatifs aux blessures et décès de civils, ainsi qu’aux dommages causés aux infrastructures civiles, seront remis aux représentants des organisations internationales dans la RPD et au parquet général de la République afin d’être joints au dossier dans le cadre d’actions pénales contre les commandants des forces armées ukrainiennes.

Sur la photo: un char ukrainien endommagé près de Marioupol.

Les documents relatifs aux blessures et décès de civils, ainsi qu’aux dommages causés aux infrastructures civiles, seront remis aux représentants des organisations internationales dans la RPD et au parquet général de la République afin d’être joints au dossier dans le cadre d’actions pénales contre les commandants des forces armées ukrainiennes.Sur la photo: un char ukrainien endommagé près de Marioupol. - Sputnik France
10/10

Les documents relatifs aux blessures et décès de civils, ainsi qu’aux dommages causés aux infrastructures civiles, seront remis aux représentants des organisations internationales dans la RPD et au parquet général de la République afin d’être joints au dossier dans le cadre d’actions pénales contre les commandants des forces armées ukrainiennes.

Sur la photo: un char ukrainien endommagé près de Marioupol.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала