Les militaires ukrainiens qui se sont rendus

À mesure que les milices populaires des Républiques du Donbass et les unités russes progressent, de plus en plus de militaires ukrainiens choisissent de se rendre. Ainsi, il y a deux jours, un régiment antiaérien des forces armées ukrainiennes équipé de systèmes Bouk a déposé les armes dans la région de Kharkov.
Un autre groupe qui s’est rendu se trouve actuellement à l’intérieur de l’une des unités de la milice de la République populaire de Lougansk.
Ce diaporama de Sputnik vous présente des militaires ukrainiens qui se sont rendus.
© Sputnik . Russian Defence Ministry / Aller dans la banque de photos

Il y a deux jours, un régiment antiaérien des forces armées ukrainiennes équipé de systèmes Bouk a déposé les armes dans la région de Kharkov.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Sébastopol, en Crimée.

Il y a deux jours, un régiment antiaérien des forces armées ukrainiennes équipé de systèmes Bouk a déposé les armes dans la région de Kharkov.Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Sébastopol, en Crimée. - Sputnik France
1/8

Il y a deux jours, un régiment antiaérien des forces armées ukrainiennes équipé de systèmes Bouk a déposé les armes dans la région de Kharkov.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Sébastopol, en Crimée.

© Sputnik . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photos

Selon le chef de la RPD, Denis Pouchiline, le nombre de militaires ukrainiens qui se sont rendus de leur propre gré aux milices populaires du Donbass et aux troupes russes s’élève à plusieurs centaines de personnes.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Lougansk.

Selon le chef de la RPD, Denis Pouchiline, le nombre de militaires ukrainiens qui se sont rendus de leur propre gré aux milices populaires du Donbass et aux troupes russes s’élève à plusieurs centaines de personnes.Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Lougansk. - Sputnik France
2/8

Selon le chef de la RPD, Denis Pouchiline, le nombre de militaires ukrainiens qui se sont rendus de leur propre gré aux milices populaires du Donbass et aux troupes russes s’élève à plusieurs centaines de personnes.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Lougansk.

© Sputnik . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photos

Un autre groupe de militaires qui se sont rendus se trouve actuellement à l’intérieur de l’une des unités de la milice de la République populaire de Lougansk.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus, arrivent à Lougansk.

Un autre groupe de militaires qui se sont rendus se trouve actuellement à l’intérieur de l’une des unités de la milice de la République populaire de Lougansk.Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus, arrivent à Lougansk. - Sputnik France
3/8

Un autre groupe de militaires qui se sont rendus se trouve actuellement à l’intérieur de l’une des unités de la milice de la République populaire de Lougansk.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus, arrivent à Lougansk.

© Sputnik . Federal Security Service / Aller dans la banque de photos

Auparavant, plus d’une centaine de gardes-frontières ukrainiens s’étaient rendus.

Auparavant, plus d’une centaine de gardes-frontières ukrainiens s’étaient rendus. - Sputnik France
4/8

Auparavant, plus d’une centaine de gardes-frontières ukrainiens s’étaient rendus.

© Sputnik . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photos

Ces personnes sont originaires de différentes villes ukrainiennes et, selon elles, n’étaient pas directement impliquées dans les opérations de combat.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Lougansk.

Ces personnes sont originaires de différentes villes ukrainiennes et, selon elles, n’étaient pas directement impliquées dans les opérations de combat.Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Lougansk. - Sputnik France
5/8

Ces personnes sont originaires de différentes villes ukrainiennes et, selon elles, n’étaient pas directement impliquées dans les opérations de combat.

Sur la photo: des militaires ukrainiens qui se sont rendus à Lougansk.

© Sputnik . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photos

Les militaires qui se sont rendus sont traités conformément au droit international. Ils reçoivent de la nourriture et des vêtements propres, bénéficient de soins médicaux, sont autorisés à appeler leurs proches et ne sont soumis à aucune violence.

Sur la photo: un militaire ukrainien blessé est emmené dans un hôpital de Lougansk.

Les militaires qui se sont rendus sont traités conformément au droit international. Ils reçoivent de la nourriture et des vêtements propres, bénéficient de soins médicaux, sont autorisés à appeler leurs proches et ne sont soumis à aucune violence.Sur la photo: un militaire ukrainien blessé est emmené dans un hôpital de Lougansk. - Sputnik France
6/8

Les militaires qui se sont rendus sont traités conformément au droit international. Ils reçoivent de la nourriture et des vêtements propres, bénéficient de soins médicaux, sont autorisés à appeler leurs proches et ne sont soumis à aucune violence.

Sur la photo: un militaire ukrainien blessé est emmené dans un hôpital de Lougansk.

© Sputnik . Valery Melnikov / Aller dans la banque de photos

Après les contrôles, des militaires ukrainiens sont libérés et peuvent rentrer chez eux après s’être engagés par écrit à ne pas prendre part aux hostilités contre les Républiques du Donbass et la Fédération de Russie.

Après les contrôles, des militaires ukrainiens sont libérés et peuvent rentrer chez eux après s’être engagés par écrit à ne pas prendre part aux hostilités contre les Républiques du Donbass et la Fédération de Russie. - Sputnik France
7/8

Après les contrôles, des militaires ukrainiens sont libérés et peuvent rentrer chez eux après s’être engagés par écrit à ne pas prendre part aux hostilités contre les Républiques du Donbass et la Fédération de Russie.

© Sputnik . Russian Defence Ministry / Aller dans la banque de photos

Dans le même temps, les militaires russes capturés sont maltraités. Le ministère russe de la Défense a comparé ce traitement aux tortures infligées aux militaires soviétiques par les nazis allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Des scènes de torture de soldats russes par les nazis ukrainiens sont filmées et diffusées sur les réseaux sociaux à des fins d’intimidation. Tous les visages, voix, numéros de téléphone, adresses IP et correspondances de tous les nazis ukrainiens impliqués dans les mauvais traitements infligés aux militaires russes capturés sont enregistrés et identifiés par la partie russe.

Sur la photo: distribution de repas et de bouteilles d’eau aux gardes-frontières ukrainiens qui se sont rendus à Sébastopol, en Crimée.

Dans le même temps, les militaires russes capturés sont maltraités. Le ministère russe de la Défense a comparé ce traitement aux tortures infligées aux militaires soviétiques par les nazis allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Des scènes de torture de soldats russes par les nazis ukrainiens sont filmées et diffusées sur les réseaux sociaux à des fins d’intimidation. Tous les visages, voix, numéros de téléphone, adresses IP et correspondances de tous les nazis ukrainiens impliqués dans les mauvais traitements infligés aux militaires russes capturés sont enregistrés et identifiés par la partie russe.Sur la photo: distribution de repas et de bouteilles d’eau aux gardes-frontières ukrainiens qui se sont rendus à Sébastopol, en Crimée. - Sputnik France
8/8

Dans le même temps, les militaires russes capturés sont maltraités. Le ministère russe de la Défense a comparé ce traitement aux tortures infligées aux militaires soviétiques par les nazis allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Des scènes de torture de soldats russes par les nazis ukrainiens sont filmées et diffusées sur les réseaux sociaux à des fins d’intimidation. Tous les visages, voix, numéros de téléphone, adresses IP et correspondances de tous les nazis ukrainiens impliqués dans les mauvais traitements infligés aux militaires russes capturés sont enregistrés et identifiés par la partie russe.

Sur la photo: distribution de repas et de bouteilles d’eau aux gardes-frontières ukrainiens qui se sont rendus à Sébastopol, en Crimée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала