Ericsson chute, de nouveaux éléments sur le dossier de corruption en Irak

© Sputnik . Igor Mikhalev / Aller dans la banque de photosBagdad, Irak
Bagdad, Irak - Sputnik France, 1920, 02.03.2022
L'action Ericsson recule fortement mercredi en Bourse en réaction à de nouveaux éléments sur des faits présumés de corruption en Irak en lien avec l'organisation Etat islamique*.
Le département américain de la Justice (DoJ) estime que les informations fournies par Ericsson concernant une enquête interne sur les actions du groupe en Irak sont insuffisantes et que cela constitue une infraction à un accord passé avec les autorités américaines, a déclaré l'équipementier télécoms suédois.
En 2019, Ericsson a signé un accord dit de poursuites différées (DPA) avec le DoJ prévoyant le paiement de plus d'un milliard de dollars pour mettre fin à une série d'enquêtes sur des faits de corruption et a parallèlement accepté de coopérer avec la justice américaine sur les enquêtes en cours.
Mais le DoJ estime désormais qu'Ericsson a enfreint l'accord de DPA en omettant de révéler certains éléments liés à une enquête interne après la signature du DPA, indique l'équipementier télécoms suédois. Ericsson dit cependant coopérer avec le DoJ et juge prématuré de se prononcer sur l'issue de ce dossier.
Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) a rapporté dimanche qu'Ericsson avait effectué des millions de dollars en paiements suspects en Irak, payé des voyages de responsables irakiens et avait eu recours à des partenaires régionaux pour obtenir le feu vert de l'État islamique* pour opérer à Mossoul.
*Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала