Partage nucléaire avec les États-Unis? Pour le Japon, "c’est inacceptable"

Japon - Sputnik France, 1920, 02.03.2022
Shinzo Abe s'était précédemment prononcé en faveur d'un débat sur l'entrée d'armes nucléaires US sur le territoire japonais en raison de la situation autour de l’Ukraine. Une idée rejetée par le Premier ministre, car pas compatible avec les trois principes du pays, victime des frappes atomiques pendant la Seconde Guerre mondiale.
Sputnik France reste accessible sur Telegram et Odysee. Pour accéder à notre site et à notre chaîne YouTube vous pouvez utiliser un VPN, par exemple CyberGhost, Astrill, NordVPN, ZenMate ou Private VPN.
Après l’appel lancé par l’ancien Premier ministre Shinzo Abe pour discuter de l’option du partage nucléaire, l’actuel Premier ministre Fumio Kishida a déclaré que c’était totalement "inacceptable" pour le Japon, dont la position consiste à "maintenir les trois principes non nucléaires".
Comme l’a expliqué le ministre, si l'utilisation conjointe de la dissuasion nucléaire américaine à des fins défensives prévoyait "la livraison d'armes nucléaires américaines sur notre territoire et, en cas d’une situation imprévue, leur installation sur nos avions de chasse, ainsi que le maintien de leur état fonctionnel", alors, du point de vue du strict respect des trois principes de dénucléarisation, "il est difficile pour le gouvernement de l’accepter".

Politique d’hostilité à l’arme atomique

Seul pays à avoir été victime de frappes nucléaires, sur les villes japonaises d’Hiroshima et de Nagasaki, pendant la Seconde Guerre mondiale, le Japon est depuis considéré comme un pays pacifique et hostile à l’arme atomique. C’est d’ailleurs ce qui est retranscrit dans les "trois principes non nucléaires" du pays explicités par le Premier ministre Sato Eisaku en 1967: ne pas fabriquer, posséder ou introduire d’armes nucléaires sur le territoire japonais.
Le 27 février, Shinzo Abe, le prédécesseur de Fumio Kishida s'était prononcé en faveur d'un débat sur les armes nucléaires en raison de la situation autour de l’Ukraine. Il avait notamment évoqué la possibilité d'autoriser l'entrée d'armes américaines sur le territoire japonais.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала