Berlin s’attend à un déficit d’énergie l’hiver prochain à cause des sanctions antirusses

© Photo Pixabay / GORBACHEVSERGEYFOTOGaz (Image d'illustration)
Gaz (Image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 03.03.2022
L’Allemagne risque de se voir confrontée à un déficit d’énergie à l’hiver 2022-2023 avec l’absence d’hydrocarbures russes, mais ne compte pas les remplacer par l’énergie atomique.
Sputnik France reste accessible sur Telegram et Odysee. Pour accéder à notre site et à notre chaîne YouTube vous pouvez utiliser un VPN, par exemple CyberGhost, Astrill, NordVPN, ZenMate ou Private VPN.
Le refus de l’Union européenne d’importer des hydrocarbures russes est susceptible de provoquer un déficit énergétique l’hiver prochain, a déclaré ce jeudi 3 mars le ministre allemand de l’Économie Robert Habeck.
"Nous allons éviter le déficit qui pourrait surgir à l’hiver 2022-2023 […]. Et l’hiver suivant, nous allons y trouver une alternative", a déclaré le ministre intervenant devant la presse.
Selon lui, le gouvernement fédéral n’étudie pas la possibilité de remplacer les hydrocarbures russes par l’énergie atomique.

Pertes des entreprises allemandes

Dans le même temps, l’Allemagne s’attend à ce que les sanctions occidentales visant la Russie produisent d’"importantes répercussions" sur sa propre économie, a reconnu le ministre, évoquant "une situation d'une complexité jamais vue depuis plusieurs années".
Ainsi, les entreprises allemandes ont "environ 20 milliards d'euros investis en Russie", dont seulement "7,4 milliards sont couverts par des assurances", a-t-il expliqué.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала