L’UE impose un septième paquet de sanctions contre la Russie, mais avec des dérogations

© KENZO TRIBOUILLARDle bâtiment de la Commission européenne à Bruxelles
le bâtiment de la Commission européenne à Bruxelles - Sputnik Afrique, 1920, 21.07.2022
Marqué notamment par un embargo sur les ventes d'or russe, un septième paquet prévoit des modifications de restrictions existantes afin d'éviter de bloquer les transactions de produits alimentaires et de médicaments. L'interdiction de fournir un certain nombre de biens et de services pour l'industrie aéronautique russe a été aussi levée.
La Commission européenne a approuvé ce 21 juillet un septième paquet de sanctions contre la Russie. Il prévoit, entre autres, un embargo sur les ventes d'or et de bijoux, de nouvelles mesures de contrôle d’exportation, un gel des actifs de Sberbank et l’inclusion de 48 nouvelles personnes physiques dans la liste noire de l’UE.
Les nouvelles sanctions élargissent également la liste des produits pouvant être utilisés par la Russie afin de "renforcer ses capacités militaires et technologiques", selon un communiqué publié jeudi sur le site du Conseil de l'UE.
Quoi qu’il en soit, des dérogations sont prévues.
"Afin d'éviter toute conséquence négative pour la sécurité alimentaire et énergétique dans le monde, l'UE a décidé d'étendre l'exception à l'interdiction des transactions avec un certain nombre d'entreprises publiques en ce qui concerne les transactions de produits agricoles et le transport de pétrole vers des pays tiers", indique le document.
En outre, aucune restriction ne peut être imposée à la fourniture de médicaments.
L'UE a également levé l'interdiction de fournir un certain nombre de biens, services et technologies à la Russie pour l'industrie aéronautique, "ce qui est requis par les normes internationales de sécurité aérienne de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI)".
Les détails juridiques du nouveau paquet de sanctions seront révélés après la publication du texte intégral du règlement et des annexes dans le Journal officiel de l'UE.
Réaction de la Russie
Après la décision de l'UE de lever l'interdiction de fournir un certain nombre de biens et de services pour l'industrie aéronautique russe, la valeur des actions d'Aeroflot à la Bourse de Moscou a augmenté de 5,79%.
Les nouvelles sanctions ne forceront pas Moscou à changer de position, a précisé le porte-parole du Kremlin.
Selon lui, l'UE continue "d'adhérer de manière compulsive à des sanctions qui nuisent à ses propres intérêts, à sa population, qui commence manifestement à souffrir des sanctions et des conséquences que ces décisions entraînent".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала