Les États-Unis seraient derrière les frappes de HIMARS visant des ponts sur le Dniepr

CC BY 2.0 / Mark Holloway / M142 High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS), image d'illustration
M142 High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS), image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 23.07.2022
M142 High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS), image d'illustration
Des Américains présents en Ukraine ont opéré les lance-roquettes multiples HIMARS lors de frappes dans la région de Kherson, estime l’adjoint au chef de l’administration régionale. A son avis, ces frappes ne peuvent pas entraver les capacités des militaires russes et toutes les infrastructures seront reconstruites.
Toutes les frappes de lance-roquettes multiples HIMARS, qui ont visé des ponts sur le Dniepr dans la région de Kherson, ont été menées par des spécialistes américains sur place, a déclaré ce 23 juillet Kirill Stremooussov, chef adjoint de l’administration régionale.
"Ce ne sont pas les nationalistes ukrainiens qui sont derrière les bombardements du pont Antonovsky. Ce sont des Américains qui font cela. Les spécialistes américains qui sont arrivés en Ukraine tirent sur le pont", a-t-il dit.
M.Stremooussov a ajouté que le pont sur le Dniepr serait en tout cas reconstruit et qu’en cas de nécessité l’armée russe érigerait des pontons pour la traversée en quelques heures.
Cette semaine, les troupes ukrainiennes ont plusieurs fois frappé avec des lance-roquettes multiples HIMARS le pont Antonovsky près de Kherson et le barrage de la centrale hydroélectrique de Novaïa Kakhovka. Il s’agit de deux infrastructures reliant les parties de la région de Kherson le long de deux rives du Dniepr.
Depuis début mars, la région de Kherson au sud de l’Ukraine est sous contrôle russe.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала