L'Algérie suspend et reprend peu après les livraisons de gaz vers l’Espagne

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosUne entreprise gazière (image d'illustration)
Une entreprise gazière (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 25.07.2022
Les importations de gaz algérien par l'Espagne ont fortement baissé ces derniers mois, dans un contexte de tensions entre Alger et Madrid. Toutefois, ceci n’est pas la raison de la suspension de livraison de gaz algérien qui a eu lieu dimanche 24 juillet.
La société nationale algérienne des hydrocarbures Sonatrach a annoncé avoir "momentanément" suspendu dimanche la livraison de gaz algérien vers l'Espagne via le gazoduc sous-marin Medgaz en raison d'un incident "côté espagnol".
"Un incident s'est produit du côté espagnol, dimanche en fin de matinée, sur le gazoduc Medgaz, reliant l'Algérie à l'Espagne, et "provoquant une rupture momentanée de l'approvisionnement en gaz de l'Espagne", a précisé Sonatrach dans un communiqué.
Les équipes techniques espagnoles sont venues pour effectuer les réparations nécessaires et rétablir l'approvisionnement dans les plus brefs délais.
En effet, la remise en service du gazoduc Medgaz s’est produite aux alentours de 16h dimanche, a annoncé Sonatrach.

Baisse d’importations et crise diplomatique

Les importations de gaz algérien par l'Espagne ont fortement baissé ces derniers mois, sur fond de tensions entre Alger et son voisin du nord.
Auparavant, l'Espagne importait la majeure partie de son gaz d'Algérie, notamment via le Medgaz. Désormais, selon le gestionnaire du réseau gazier espagnol, 24,4% du gaz importé par l'Espagne venait de Russie en juin, contre 29,6% des États-Unis. L'Algérie, longtemps premier fournisseur du pays, n'a pesé que pour 21,6% de ces importations.
Les tensions font suite à la décision, en mars, du gouvernement espagnol, qui restait traditionnellement neutre, de soutenir le plan d'autonomie marocain pour le Sahara occidental, afin de mettre fin à près d'un an de crise diplomatique entre Madrid et Rabat.
Le gouvernement algérien est remonté contre cette décision et a suspendu début juin un traité de coopération avec l'Espagne.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала