Au moins 5 manifestants contre la mission de l'Onu tués en RDC

© AFP 2022 MICHEL LUNANGAUn soldat de l'Onu et des manifestants qui portent une affiche contre la mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo (MONUSCO) dans les sites de l'ONU à Goma le 25 juillet 2022.
Un soldat de l'Onu et des manifestants qui portent une affiche contre la mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo (MONUSCO) dans les sites de l'ONU à Goma le 25 juillet 2022. - Sputnik Afrique, 1920, 26.07.2022
Au deuxième jour de manifestations contre la mission des Nations unies, accusée d'inefficacité dans sa lutte contre les groupes armés, au moins cinq manifestants ont été tués et une cinquantaine blessée à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo.
Des centaines de manifestants en colère ont saccagé et pillé lundi à Goma les installations de la mission de l’Onu, accusée d'inefficacité dans sa lutte contre les groupes armés de l'est de la République démocratique du Congo.
Ce mardi, au moins cinq personnes ont été tuées lors des manifestations.
"Au moins cinq morts, une cinquantaine de blessés", a écrit sur Twitter Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.
Il a promis de tenir plus tard dans la journée une conférence de presse conjointe avec le chef adjoint de la Mission de l'Onu "sur le bilan humain, matériel ainsi que les conséquences à tirer" de ces événements.
Ce matin, des centaines de manifestants ont envahi les abords de la base logistiques de la Monusco et ont attaqué le camp de transit de la mission situé hors de Goma.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала