Afrique du Sud: inquiétudes face au déclin de la population de manchots africains

© Photo Pixabay / CubicoManchot de Magellan
Manchot de Magellan - Sputnik Afrique, 1920, 28.07.2022
Des ONG et des experts sud-africains ont tiré la sonnette d’alarme face au déclin persistant de la population de manchots africains, une espèce d'oiseaux endémiques de la région d'Afrique australe.
"La population de manchots africains diminue de 5 à 10% par an et risque de disparaitre complètement d'ici 8 ans si des interventions urgentes ne sont pas menées pour remédier à cette situation", a déclaré la biologiste marine des parcs nationaux sud-africains (SANParks), Alison Kock.

Pour sa part, Nicky Stander, responsable de la conservation au sein de la Fondation d'Afrique australe pour la conservation des oiseaux côtiers (Sanccob), a souligné qu'un ensemble de facteurs contribuent à la disparition de la population de manchots africains, dont le plus important est lié à la diminution de l'alimentation.

Il a ajouté que cet oiseau emblématique est un prédateur qui apporte une contribution majeure à l'écosystème marin et sa disparition aura un impact sur une biodiversité déjà fragilisée par le changement climatique et l’intervention humaine.

Vers la fermeture des pêcheries?

Pour sa part, Trudi Malan, responsable au sein de l’ONG de protection de l’environnement "Dyer Island Conservation Trust", a appelé le gouvernement sud-africain à intensifier ses efforts pour protéger cette espèce, notamment à travers la fermeture des pêcheries autour de ses colonies.

Selon le ministère sud-africain de l'Environnement, le nombre de manchots africains endémiques a considérablement diminué durant les dernières années, passant d'environ 52.000 couples en 2004 à 13.200 en 2019.
Ces oiseaux sont exposés à plusieurs risques, notamment un manque de nourriture, le changement climatique, les maladies, l'activité des navires et la concurrence avec d'autres prédateurs pour la nourriture. Le manchot africain, qui joue des rôles écologiques importants, a été classée en danger par l'Union internationale pour la conservation de la nature.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала